L’équilibre acido-basique

Hippocrate le disait déjà il y a plus de 4 siècles, notre santé dépend de notre équilibre acido-basique. Notre organisme gère en permanence les apports basiques et acides provenant de notre alimentation et ceux fabriqués par notre métabolisme. Mais lorsqu’il a plus de déchets acides qu’il n’arrive à en éliminer, l’équilibre acido-basique est rompu, ce qui fragilise à la longue l'organisme et déclenche des maladies. Si vos dents se déchaussent, si vos cheveux sont filasses, si vos ongles se dédoublent et si vos muscles et vos articulations vous font souvent souffrir, la suite devrait vous intéresser.

Nos aliments sont classés en trois familles :

Les aliments basiques ou alcalinisants
Ils sont pauvres en substances acides et riches en bases (minéraux). Lors de leur transformation par l’organisme, ils ne libèrent aucun composé acide. Plus vous en mangez et plus vous vous « alcalinisez ».
Le trio gagnant des aliments alcalins sont les amandes, les avocats et les pommes de terre dont le jus est très utilisé en cas d’aigreurs d’estomac ou d’ulcères.Ensuite, privilégiez les légumes verts ou très colorés (sauf les tomates et les épinards) crus ou cuits, les bananes, les graines, les légumineuses, les fruits mûrs ou secs, les céréales sans gluten, les viandes maigres, les poissons, les fruits de mer et les huiles pressées à froid.

Les aliments acides
Ils sont riches en composés acides mais peuvent devenir alcalinisants selon votre santé.

  • Un organisme en bonne santé neutralise ces acides et libére les bases minérales de l’aliment. Les acides sont transformés en gaz carbonique facilement rejeté par les poumons, et l’organisme pourra bénéficier des propriétés basiques des minéraux fortement présents dans ces aliments, comme le potassium, magnésium, calcium.
  • Les enzymes d’un métabolisme en mauvais état neutralisent mal ces acides. L’organisme va alors puiser dans ses réserves des molécules neutralisantes, comme le carbonate de calcium des os et des dents, le magnésium des os ou le potassium des muscles, entraînant au bout d’un moment une déminéralisation. Les acides en excès sont transportés par le sang et finissent dans vos tissus dont votre tissu osseux. L’accumulation de ces déchets entraîne une acidose métabolique latente (AML), qui affecte directement le transport de l’oxygène et la nutrition des cellules. Votre système immunitaire devient fragile, ce qui peut générer de nombreuses maladies.

C’est le cas des agrumes (oranges, citrons, pamplemousses, clémentines, mandarines), des kiwis, des ananas, des rhubarbes, des pommes acides, des fruits peu mûrs, des fruits rouges, des épinards et tomates cuites, des choux fleurs, des artichauts, des champignons, des asperges, d’une bonne partie de nos condiments (vinaigre, cornichons, câpres, moutarde, ketchup, pickles, sauce tomate), des vins blancs, champagnes, sodas, limonades, jus de fruits, yaourts, fromages blancs peu égouttés. Voilà pourquoi la cure de jus de citron peut être géniale pour certains et terrible chez d’autres.
Petite astuce : Boire des agrumes dans les vingt minutes après avoir été pressés ôte leurs propriétés acidifiantes.

Les aliments acidifiants
Ils sont acidifiants quel que soit l’état de votre métabolisme. Ce sont :

  • Les aliments riches en protéines. Ils contiennent des minéraux acides comme du phosphore et du soufre qui produisent lors de leur dégradation de l’acide urique. C’est le cas des abats, triperies, charcuteries, gibiers, abas, œufs, produits laitiers et également les légumineuses (sauf les haricots blancs).
  • Les aliments riches en graisses. Qu’elles soient d’origines animales ou végétales, consommées en grandes quantités, elles produisent des acides cétoniques.
  • Les céréales complètes ou raffinées (qui le sont davantage).
  • Le sucre blanc raffiné et ses dérivés (bonbons, jus de fruits sucrés, pâtisseries, sodas)
  • Les noix (sauf les amandes et les noix du Brésil)
  • Le café, le thé, le vin et le cacao sont très riches en purine qui se transforme ensuite en acide urique.

Pas de panique
Il ne faut pas supprimer tous les aliments acidifiants pour autant. Les protéines sont indispensables au fonctionnement de notre organisme. Elles participent à la fixation des minéraux basiques dans les tissus. Les graisses riches en omégas 3 sont également excellentes car antioxydantes. Il suffit juste de contrôler leur quantité et de contrebalancer avec des aliments alcalins qui devraient représenter 70% de notre alimentation. Pour vous motiver mesdames, sachez que l’acidité est également responsable de la cellulite.

Partager sur Facebook Publié le 14 avril 2016 par Laura Azenard.

4 commentaires

  • soudan 25 juin 2017 à 11 h 53 min

    bien sûr c’est la base de l’équilibre pour l’organisme pour qu’il puisse assimiler les nutriments et que le métabolisme fasse son travail!!

    • laura 5 juillet 2017 à 20 h 50 min

      Yes !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *