Quel extracteur choisir ?

Les jus permettent de faire le plein de vitamines, de minéraux et d’antioxydants. Si vous souffrez d’arthrose, ils vous permettent de consommer les sulforaphanes des crucifères (la famille des choux), qui agissent sur vos chondrocytes énervés, sans pour autant vous retrouver avec des perturbations digestives. Lorsqu’on veut consommer son jus maison, se pose la question du choix de l’appareil.

Le blender mixe. Ses lames rotatives et sa vitesse de rotation chauffent votre fruit et le dénaturent. Les molécules d’oxygène qui sont introduites au fur et à mesure des tours l’oxydent. Et comme il ne sépare pas le jus de la fibre, si vous patientez trop avant de boire votre jus, les fibres vont stagner au fond de votre verre et vous aurez autant à boire qu’à manger.

La centrifugeuse déchiquette. Voilà la méthode la plus rapide mais aussi la plus brutale. Avec la vitesse de rotation de son disque (15 000 tours par minute en moyenne), votre fruit est déchiqueté, puis passe sur une grille qui retient ses fibres et ne laisse passer que le jus. Votre fruit est chauffé donc soumis à une forte oxydation.

L’extracteur de jus presse. Grâce à sa force de pressage, par rotation autour d’une sorte de poulie, il extrait le jus à froid. Sa rotation est très faible et ne produit aucun phénomène oxydatif. Les molécules ne sont pas détruites, votre jus est donc beaucoup plus nutritif. Les fibres sont séparées, ce qui rend votre jus très assimilable, même pour un intestin abîmé. La gamme est vaste et l’investissement important (minimum 300 euros pour quelque chose de sérieux) mais cet instrument dure vingt ans. Je vous conseille les verticaux, plus faciles à nettoyer et avec un meilleur rendement. Optez pour une embouchure assez large pour ne pas avoir à couper vos morceaux en dés à coudre et choisissez la rotation la plus lente possible (pas plus de 40 tours/minute). Votre appareil doit être garanti minimum 7 ans, sinon méfiez-vous. Il est préférable de consommer le jus immédiatement. Vous pouvez néanmoins le conserver dans une bouteille en verre ou dans un bocal fermé pendant une journée.

Aujourd’hui, après en avoir testé quelques uns, j’utilise le CGX-002 de la marque Carbel, aussi bien chez moi que lors de mes stages de jeûne. Il est parfait, petit, facile à démonter, nettoyer et remonter. Vous savez que j’aime vous faire profiter de ce qui me plait, alors je vous ai négocié 10% de remise sur l’intégralité de leur gamme.  http://www.extracteur-de-jus.eu/7-nos-extracteurs
Il vous suffit de donner ce code : A-AZENA10247

Pour aller plus loin : https://www.lauraazenard.fr/2016/07/07/les-jus-verts/

Partager sur Facebook Publié le 24 mai 2017 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *