L’hydrotomie percutanée de Quinton

Après avoir été très utilisé au début du siècle dernier, puis complètement oublié, le plasma de Quinton revient à la mode. Ce concentré de minéraux répartis dans des proportions idéales est extrêmement bien assimilé et renforce nos défenses naturelles... et il aide à diminuer les raideurs et les douleurs d’arthrose.

Le sérum de Quinton, du nom de son père, le biologiste René Quinton, est composé d’eau de mer  puisée à plusieurs dizaines de mètres de profondeur, à l’intérieur de tourbillons (vortex). Sa composition est pratiquement identique à celle de notre sang. Les transfusions à l’eau de mer étaient d’ailleurs courantes à l’entre-guerre.

Il existe 2 formes de Quinton :
– Le sérum hypertonique non dilué. C’est de l’eau de mer pure, filtrée à froid à 0,22 micron selon le procédé élaboré par le biologiste. Extrêmement riche en minéraux et oligo-éléments, il est utilisé pour reminéraliser, revitaliser les organismes fatigués ou affaiblis ou pour les sportifs en vue de gros efforts physiques.
La posologie est de 2 à 4 ampoules par jour, loin des repas, en début et milieu de journée. Pour les sportifs, 1 à 2 ampoules avant les entrainements et/ou compétitions. Il est contre-indiqué en cas d’hypertension, de problème cardiaque, de problème rénal, de régime sans sel et pour les personnes très âgées. Le sérum isotonique sera plus indiqué.

– Le sérum isotonique dilué donc moins salé. De l’eau de source a été ajoutée à l’eau de mer pure, afin d’avoir la même concentration en sel que notre sang (un volume d’eau de mer pour deux volumes d’eau douce). Par voie orale ou en injections sous-cutanées, il est indiqué pour les déshydratations, les carences et les maladies chroniques ou persistantes… comme l’arthrose. Il va agir en profondeur sur les cellules en les réhydratant et en leur apportant les nutriments nécessaires à leur équilibre.
La posologie par voie orale est de 2 à 6 ampoules par jour, loin des repas, plutôt en fin de journée.
Vous pouvez aussi prendre l’hypertonique le matin et l’isotonique le soir.
En injection, il a perdu son autorisation de mise sur le marché (notamment en mésothérapie). Néanmoins, l’association d’hydrotomie percutanée, présidée par le Docteur Bernard Guez, continue à promouvoir ces techniques de soins et facilite le lien entre les praticiens et les patients. Si vous cherchez un thérapeute…  http://www.hydrotomiepercutanee.com/

Pour lui, le processus arthrosique nait de plusieurs facteurs :

  • une destruction liée à une mauvaise distribution du calcium qui devient rare (ostéoporose) ou trop présent (calcification et becs de perroquet) ;
  • une intoxication chronique  due à une mauvaise élimination du calcium, des métaux lourds et autres toxines ;
  • une porosité des intestins qui donne une carence des oligo-éléments (magnésium, calcium,..) et des acides aminés  avec un retentissement osseux.

Selon son appréciation, le thérapeute injecte du sérum isotonique au niveau des vertèbres et/ou des disques, dans les articulations telles que le genou, le coude, l’épaule … Il décidera également du nombre de séances. A l’hypertonie cutanée qui réhydrate, une mésochélation permettra de drainer et une mésovaccination régénèrera la muqueuse intestinale.

Avant de vous lancer, n’oubliez pas de drainer votre organisme afin d’atténuer sur une surcharge de toxines.

Partager sur Facebook Publié le 6 juillet 2017 par Laura Azenard.

5 commentaires

  • Raymonde 10 juillet 2017 à 18 h 51 min

    Bonjour Laura,
    Très intéressée par le thème d’aujourd’hui!
    Beaucoup de problèmes … puisque traitement par PLAQUENIL, polyarthtrite bien maîtrisée!j’ai cette chance!
    hypertension bien maîtrisée également : ayant l’habitude de me prendre beaucoup en charge, j’ai pu diminuer les médicaments allopathiques en prenant des élixirs du Dr Bach … sensationnel!
    Fibrillation auriculaire (arythmie) pareil, mauvaise tolérance des médicaments (on voulait me faire subir une opération, l’ablation …..) j’ai refusé, bien m’en a pris, tout de même j’ai gardé l’anticoagulant! mais je prends du magnésium, du coenzyme Q10, des oméga 3, une dose minime d’anxiolythique (ce qui me déplaît!) mais, je m’en sort!
    Parallèlement à tout cela, une sensibilité au gluten que j’ai mis du temps à élucider …. une carence s’était immiscée …. Pour en avoir entendu parler sur un blog ami, je me suis mise à l’eau de Quinton : en ISOTONIC, une ampoule le matin, deux me font « taper » le coeur plus fort! j’ai 75 ans …
    Voici six mois que je prends et je peux vous dire que j’ai beaucoup récupéré …. mes cheveux ont même arrêté leur chute …. Je ne peux que conseiller comme vous le faites!

    • laura 10 juillet 2017 à 19 h 20 min

      Merci Raymonde de votre partage d’expériences

  • Raymonde 10 juillet 2017 à 20 h 02 min

    Pardon d’avoir interrompu mon témoignage très vite, un orage violent en est la cause …
    Pardon aussi pour la belle faute (je m’en sors) ….
    J’aurais voulu ajouter que même mes lombaires ont bénéficié de cette cure de « Quinton » sans qu’il y ait eu injection (hydrotomie percutanée)!
    Bientôt aux portes de l’automne, je pense poursuivre encore ma cure durant quelques mois ….
    Bien cordialement.

  • Isabelle Marcerou 8 septembre 2017 à 10 h 31 min

    Bonjour Laura,
    Merci beaucoup pour votre témoignage et bel exemple de foi en la guérison par des méthodes naturelles!
    J’ai un peu d’arthrose, et on vient de me parler de hydrotomie percutanée,
    mais que veulent dire : « A l’hypertonie cutanée qui réhydrate, une mésochélation permettra de drainer et une mésovaccination régénèrera la muqueuse intestinale. Que sont LA MESOCHELATION ? comment est-ce pratiqué?
    Et : LA MESOVACCINATION ? Je suppose que c’est au niveau des tissus ?
    Merci par avance,

    Je vous souhaite le meilleur ,
    Bien cordialement,
    Isabelle Marcerou

    • Laura Azenard 13 septembre 2017 à 10 h 48 min

      Merci Isabelle,
      La mésochélation est une technique d’Hydrotomie percutanée couplée à l’utilisation de l’E.D.T.A. (Éthyl-Diamino-Tétra-Acétique) selon un protocole bien établi (mésodilution). Elle permet « la détoxication » des métaux lourds et du calcium.
      LA mésovaccination est une technique qui stimule de façon contrôlée et codifiée la muqueuse immuno-incompétente de façon à réinitialiser son fonctionnement, en stimulant ses défenses immunitaires et en la régénérant avec des vitamines et des oligo-éléments (Vitamine B5, Soufre, Manganèse-Cuivre-Cobalt, Zinc-Nickel).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *