Addict au fromage ?

Vous êtes addict au fromage et vous n’imaginez pas une seconde ne plus en consommer ? C’est normal ! La caséine, la protéine du lait, génère lors de sa digestion, des opiacées, un type de substance contenu dans l’opium ou ayant un effet similaire : les casomorphines.

D’après une étude menée par les Wellcome Research Laboratories relatée en 1981par le Comité américain des Médecins pour une Médecine Responsable (PCRM), le fromage serait addictif, au même titre que le tabac ou l’héroïne. Certaines casomorphines posséderaient un dixième du pouvoir analgésique de la morphine.

Et pourtant, le fromage est composé en grande partie de graisses saturées qui sont inoxydables. C’est-à-dire qu’au lieu de se brûler et de vous donner de l’énergie, elles squattent vos tissus adipeux. Vous aurez ensuite bien du mal à les en déloger.

Si vous faites partie des addicts, préférez alors les fromages affinés au minimum trois mois. Ils contiennent toujours de la caséine mais plus ou moins de lactose, comme le comté ou le parmesan.

Et si vous passiez aux alternatives végétales ? La levure de bière en paillettes peut remplacer le parmesan. Le tofu fumé découpé en cubes pour remplacer la feta ou la mozzarella dans vos salades. Le tofu soyeux ferme, mixé avec du jus de citron, pour faire office de ricotta.

Voilà une recette d’un « faux-mage » végétal que vous pouvez trouvez dans mon nouveau livre « Vaincre votre arthrose, votre programme en 9 semaines ».
La noix de cajou, avec sa couleur blanche, sa texture crémeuse et sa saveur légèrement fromagée, se prête particulièrement bien à la fabrication de fromages végétaux.

Ingrédients :
100 g de noix de cajou
2 c. à soupe d’eau
4 c. à soupe de jus de citron
Sel aux plantes
Aromates au choix : ciboulette, cumin, paprika, baies roses, poivre, herbes de Provence…

Recette :
Faites tremper les noix de cajou pendant 8 h.
Rincez-les à l’eau froide et égouttez-les.
Mixez-les avec le jus de citron et l’eau pour obtenir une pâte homogène.
Salez et formez le fromage à l’aide d’un cercle en inox.
Laissez-le reposer quelques heures au réfrigérateur.
Démoulez-le et décorez avec des aromates.

Pour allez plus loin : https://lauraazenard.fr/2016/03/22/lait-de-vache-vs-lait-de-brebis-et-de-chevre/

Partager sur Facebook Publié le 6 octobre 2017 par Laura Azenard.

6 commentaires

  • Grevin 6 octobre 2017 à 11 h 14 min

    Actuellement très prise des bronches
    Quintes de toux au point de feler une côte
    Que dois je éliminer ?
    Merci merci

    • Laura Azenard 11 octobre 2017 à 15 h 12 min

      Bonjour, il est impossible de vous répondre sans vous connaitre. La naturopathie n’est pas symptomatique. Ce qui va m’intéresser, c’est le pourquoi, la cause de la cause… pour que cela n’arrive plus. 😉

  • Joëlle 25 octobre 2017 à 19 h 56 min

    Bonjour,
    Je vous ai entendue sur rcf et votre discours a complètement résonné chez moi. Quand il a été suggéré à mon mari , il y aura bientôt cinq ans, que les produits laitiers étaient en partie la cause de ses allergies saisonnières, il n’imaginait pas tous les bénéfices qu’il allait en retirer! Comme il faisait partie des fameux “addicts” dont vous parlez, il a eu le bon réflexe: il a décidé de les bannir complètement, pour voir, sans faire aucun écart. Pourtant bien des gens sont tentés de se contenter d’en réduire la consommation. Hélas, cela ne suffit pas, en tout cas dans un premier temps. Aujourd’hui il tolère un peu de mozzarella de bufflonne bio, mais de façon très occasionnelle.
    Tout cela pour vous remercier d’avoir témoigné sur rcf, et aussi pour dire courage à tous ceux qui n’osent pas changer d’alimentation. Le jeu en vaut vraiment la chandelle.

    • Laura Azenard 26 octobre 2017 à 16 h 52 min

      Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii mille fois Joëlle. J’espère que votre témoignage donnera envie à d’autres de prendre soin de leur alimentation.

  • karine 5 novembre 2017 à 14 h 30 min

    Bonjour,le problème pour moi c’est que je dois éviter le soja (hypothyroïdie) et je ne digère pas les noix de cajou.Je me demande si ses substituts ne sont pas aussi mauvais que les vrais ???

    • Laura Azenard 8 novembre 2017 à 19 h 18 min

      L’idéal est de repenser sa façon de s’alimenter et ne pas chercher systématiquement des alternatives. Nous ne sommes pas obligés de terminer un repas par du fromage. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *