En finir avec votre addiction au sucre

L’addiction au sucre est réelle et ne peut se résumer à un simple manque de volonté. Sa cause est également biochimique. Il suffit de quelques carences et l’appel du sucre devient impossible à contrer. Les vitamines B et C et le chrome sont les premiers nutriments à disparaître lorsque vous consommez des farines raffinées.

Le chrome est essentiel pour la stabilité du taux de sucre sanguin et, de ce fait, pour limiter les fringales de sucré. L’excès de sucre, de farine et d’alcool bloque l’absorption du chrome et contribue à aggraver vos fringales et les fluctuations de sucre dans votre sang. L’alimentation seule ne pouvant suffire à reconstituer vos réserves. Les compléments alimentaires peuvent faire une rapide différence. Le chrome aide aussi le corps à renforcer vos muscles, à brûler les graisses, et à normaliser le cholestérol. Le dosage maximal recommandé est de 200ug/jour.

La biotine (B8) est une vitamine hydrosoluble qui contribue à la santé de vos cheveux mais également à la stabilité du sucre sanguin et à la disparition des fringales de sucré chez ceux qui présentent un faible taux de sucre dans le sang, comme chez ceux qui présentent une glycémie élevée. Elle contribue aussi à la transformation du glucose en énergie. Elle booste votre métabolisme si bien que les aliments que vous consommez seront vite transformés en énergie. Comme pour le chrome, les réserves de vitamine B8 sont durement sollicitées par un régime riche en sucres ou en caféine. Son rôle est crucial pour l’énergie cellulaire, la régulation de sucre sanguin, et la protection contre le stress. Pour un adulte, 50 mg/jour.

La niacine (B3) et la thiamine (B1) sont essentielles à la stabilisation du taux de sucre dans le sang. L’acide pantonénique (B5) est particulièrement utile pour revitaliser les glandes surrénales épuisées par les excès de sucre. L’apport des vitamines B ne doit pas dépasser 300 mg/jour au total.

La L glutamine est un acide aminé qui aide à mettre un terme aux pulsions de sucré, de féculents ou d’alcool. Il empêche votre cerveau de focaliser. Dès que votre taux de sucre dans le sang diminue, votre cerveau brûlera la glutamine à la place du glucose. La glutamine agit plus rapidement contre la laisse fondre sous la langue. A raison de 3 gr/jour.

La sérotonine est fabriquée à partir de l’acide aminé tryptophane. Cet hormone appelée « hormone du bonheur » aide au repos et à la sérénité. Le sucre a un effet similaire et vient temporairement compenser le déficit de la sérotonine. Selon si vous choisissez du L-tryptophane ou un 5-htp, les posologies ne sont pas les mêmes.

La dopamine est un acide aminé qui, en déficience, rend enclin aux dépendances. Tyrosine, à raison de 500 mg/jour minimum.

Le zinc permet de restaurer le goût pour les vrais aliments plutôt que pour les serveurs exagérément sucrés. Le zinc est consommé lors de la digestion du sucre. il est aussi crucial que le chrome pour réguler la glycémie. Ne dépassez pas 15 mg/jour sauf dans certains cas (pendant un rhume).

La vitamine E améliore l’efficacité de l’insuline et des oméga 3 qui favorisent la combustion des graisses et améliorent la sensibilité à l’insuline.

Si vous vous battez contre une addiction au sucre, faites-vous accompagner par thérapeute. Les posologies proposées ici ne remplacent pas des conseils individualisés tenant compte de votre constitution et des éventuelles interactions. Et surtout, vous pourrez travailler sur la cause de ces déficits.

Pour aller plus loin : https://lauraazenard.fr/2018/11/07/serotonine-boulimie-et-depression/

Partager sur Facebook Publié le 5 février 2019 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.