Les produits laitiers de vache

Les produits laitiers surtout de vache sont terribles pour nos articulations. Les Chinois consomment très peu de lait et le taux de fracture de col du fémur est le plus faible au monde, taux six fois plus bas qu’aux États-Unis, où la consommation est de 250 kilos de lait par personne et par an contre 10 kilos en Chine. Ces taux de fracture ont augmenté jusqu’à 178 % entre 1940 et 1980, dans tous les pays où la consommation de lait est devenue élevée. Pourquoi ?

Ses protéines
Le lait contient 35 g de protéines par litre et parmi elles, plus de 80 % de caséine, colle puissante, utilisée pour coller les étiquettes sur les bouteilles de bière, les meubles ou les papiers peints. Comme la caséine est une protéine étrangère, votre corps va se défendre et créer des anticorps pour la neutraliser. Cette réaction sécrète de l’histamine, des antigènes et engendre une production de mucus et surtout des inflammations. Voilà pourquoi la caséine est de plus en plus pointée du doigt comme étant responsable des inflammations articulaires et pourquoi la suppression des produits laitiers particulièrement de vache peut soulager rapidement votre arthrose. La caséine est aussi riche en lysine, un acide aminé essentiel qui favorise la prise de poids et l’absorption des graisses.

Son calcium
Il est indispensable, il sert à la construction de vos os, à la contraction de vos muscles et il libère les messagers de l’inflammation. La légende veut que l’on associe le calcium aux produits laitiers, sauf que sa trop forte teneur en phosphore entrave l’absorption du calcium. La majorité du calcium est précipité sous forme de phosphate de calcium insoluble et éliminé dans les selles. Et pour absorber le calcium, votre corps a besoin de quantités de magnésium équivalentes. Or, il y en a très peu dans le lait de vache, ce qui contribue à rendre le calcium du lait très peu assimilable. Sa non-assimilation tombe bien, les doses de calcium présentes dans le lait étant trop importantes pour les besoins de l’homme. Préférez le calcium des crucifères, des amandes, des raisins secs, des haricots blancs, des sardines avec arrêtes.

Son lactose.
Le lactose – glucide du lait – est composé de galactose et de glucose. Pour être assimilé, il doit être scindé en deux dans le tube digestif par une enzyme, la lactase. Celle-ci est présente chez tous les enfants jusqu’à trois ou quatre ans, puis diminue fortement ou disparaît à l’âge adulte chez 75 % de la population . La plupart des adultes ne digèrent pas le lactose qui se retrouve comme un corps étranger dans le système digestif. Le lait devient alors un poison. Ses différents composants provoquent des effets toxiques dans l’intestin et s’infiltrent dans différents endroits du corps, notamment dans les articulations, où ils génèrent des inflammations et entretiennent les rhumatismes et l’arthrose.

Petits arrangements
Tournez-vous vers les produits laitiers de chèvre et de brebis : moins de caséine, moins de lactose, moins d’hormones de croissance.
Essayez les alternatives végétales mais de coques comme les jus d’amandes, de noisettes ou de coco pour leurs index glycémiques faibles.
Si vous souhaitez vraiment consommer des produits laitiers de vache, optez pour les moins mauvais : Le lait cru, c’est-à-dire non pasteurisé, ni chauffé, tel qu’il sort du pis. Les vaches élevées pour la production de lait cru broutent de l’herbe et prennent le soleil, ce qui enrichit leur lait de vitamines A et D, nécessaires pour une bonne assimilation du calcium et des protéines, et des oméga 3, ce qui le différencie de son homologue à eau blanche. Certes, reste la problématique des bactéries mais les cas d’infections relevés dépendent de la fréquence de consommation et je ne parle ici que d’une consommation extraordinaire. Et préférez les fromages affinés au minimum trois mois qui ne contiennent plus de lactose, comme le comté ou le parmesan.

Pour aller plus loin : Addict aux produits laitiers

Partager sur Facebook Publié le 6 mars 2019 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.