Le jeûne et les médecins

N’opposons pas systématiquement la médecine allopathique et le jeûne. Hippocrate, papa de la médecine était le tout premier à conseiller de jeûner. Même s’ils ne représentent pas la majorité absolue, de plus en plus de médecins s’intéressent à ses vertus. Le docteur Lionel Coudron qui m’a fait l’honneur de préfacer mon dernier livre, fait partie de ces ambassadeurs.

Le docteur Lionel Coudron est diplômé en nutrition, nutrithérapie, acupuncture, biologie, médecine du sport, psychothérapie EMDR. Il enseigne également le yoga depuis plus de 40 ans. Il est co-fondateur de l’Association Médecine et Yoga, a été président de l’école de professeurs de la Fédération Française de Hatha Yoga de 2000 à 2004, et enseigne dans différentes écoles de professeurs de yoga. Il est également auteur de nombreux ouvrages de référence sur le yoga et la santé. Je ne suis pas peu fière qu’il ait accepté de préfacer mon dernier livre. Voilà sa position sur le jeûne :

« Nous vivons dans un monde de profusion et de consommation. Aujourd’hui lorsque vous vous promenez dans les rayonnages de nos magasins, ce n’est pas qu’une seule sorte d’aliment que vous trouvez, mais des dizaines, des centaines d’articles pour répondre à notre soif de diversité. Nous sommes noyés sous les choix et la consommation tout azimut devient la règle. Fort de cette avalanche de biens allant de la culture à l’alimentation en passant par les biens de consommation courante, nous avons une véritable indigestion Les grignotages se multiplient tout au long de la journée faisant le lit de nombreuses maladies tant psychique que physique car les deux sont indissociables. Dans ce tumulte d’une débauche de richesse, une petite voix résonne, celle qui nous conseille de faire un retour vers soi, celle du choix de la simplicité, celle qui nous guide vers l’essentiel.

Le jeûne s’inscrit dans cette démarche et en est probablement le meilleur exemple. Pratiquer le jeûne devient aujourd’hui un besoin fondamental qui répond à notre physiologie la plus profonde pour nous ramener vers un centre perdu. Et ce qui est enthousiasmant, c’est qu’il s’inscrit dans une telle simplicité qu’il concerte tous les domaines. Il a un impact bénéfique sur toutes les composantes de notre individu. Il s’ancre dans le quotidien en touchant à notre façon de manger mais il a des répercussions également sur notre mental sans oublier une dimension spirituelle. Dimension spirituelle qu’il faut entendre comme un travail sur soi pour nous ouvrir aux autres. Pratiquer le jeûne, c’est s’impliquer dans une démarche de santé et de réflexion. C’est aller à l’essentiel pour retrouver notre équilibre.

En France, le jeûne s’est développé depuis des dizaines d’années à travers cette dimension globale d’un jeûne dit bien-être mais avec en corollaire un retard frappant de sa dimension plus thérapeutique encadrée par des médecins. Pour autant, cet aspect par un travail patient depuis une dizaine d’année de quelques acteurs sur notre territoire le voit émergé avec plus d’impact. Une demande de plus en plus forte et pressante se fait sentir. Il faut y répondre c’est ce que fait en partie le livre de Laura Azenard »…. « Son livre démontre aussi la possibilité d’un travail commun entre naturopathes qui sont largement les plus nombreux à travailler dans ce domaine en France depuis des dizaines d’années, et les médecins qui ne sont encore qu’une poignée. »

Pour en savoir plus :L’histoire du jeûne et ses ambassadeurs    https://lauraazenard.fr/mes-livres/

Partager sur Facebook Publié le 16 avril 2019 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.