Superrrr Brrrrocoli !

Grrrrr, la rentrrrrrée !!! Il serait facile de vous lamenter sur le mois de septembre : vos souvenirs de vacances qui s’estompent aussi vite que votre bronzage,  les journées qui raccourcissent, le dernier tiers à régler. Et voilà qu’en plus, il vous faut oublier les cacahuètes et la tapenade. Parce que oui, parmi les bonnes résolutions de ce mois décisif, avec celle de se mettre au sport, vous avez décidé de manger des légumes !

Le it vegetable de la rentrée est le brocoli, et pour plusieurs raisons :

  1. C’est joli à dire, brrrrocoli et ça fait sourire.
  2. Ca fait penser à l’Italie et c’est normal puisqu’il vient de la Calabre et que même que « brocco » signifie « bras ou branche sur laquelle repose la tête ».
  3. Il a fier allure avec sa texture charnue.
  4. Il est peu calorique : pas plus de 24 calories pour 100 g (un brocoli pèse environ 270 g).
  5. Il nous fait du bien !
  • C’est un des légumes le plus riche en vitamine C, soit 115 mg dans 100 g de brocoli cru, et entre 35 à 90 mg après la cuisson. Avec deux jolies têtes de brocoli, vous avez votre apport quotidien recommandé (200 mg)
  • Il est également riche en provitamine A, en vitamine E et en bêta-carotène, aux propriétés antioxydantes.
  • Il est riche en fibres.
  • Il est riche en fer et en acide folique qui aident à combattre l’anémie.
  • Et surtout … il est riche en sulforaphane, une molécule qui a le pouvoir de bloquer les enzymes qui détruisent le cartilage de vos articulations. Des chercheurs britanniques de l’université East Anglia ont donné à certaines souris des brocolis et à d’autres une alimentation normale. Celles qui ont mangé des brocolis ont moins de problèmes d’arthrose et de cartilage que celles qui n’avaient pas consommé. Pour confirmer ces résultats encourageants sur l’homme, un essai sur 40 personnes atteintes d’arthrose vient de débuter. « Alors qu’une personne sur 5 de plus de 45 ans souffre d’arthrose du genou et qu’il n’existe aucun traitement efficace pour la maladie, ce composé naturel pourrait constituer une piste thérapeutique intéressante » annoncent-ils dans la revue Arthritis and Rheumatism.

Mais pour que le brrrrocoli reste ce superrrr aliment, il faut respecter quelques règles :

  • Achetez ceux dont les boutons sont le plus serrés et fins possible.
  • Conservez les pas plus de quatre jours dans votre bac à légumes.
  • Mangez-les al dente : pas plus de 5 min à la vapeur ou 7 min dans un peu d’eau bouillante ! Une cuisson trop élevée diminue les sulforaphanes.
  • Taillez leurs tiges que vous consommerez cuites, comme des asperges.
  • Plongez-les dans de l’eau glacée quelques secondes après la cuisson, pour qu’ils conservent leur belle couleur verte.
  • Gardez les feuilles fibreuses pour parfumer vos soupes.

Et si vraiment vous restez insensible aux charmes transalpins du brrrrocoli, vous trouverez des sulforaphanes dans la majorité des choux, qu’ils soient verts ou rouges, pommés, frisés ou de Brrrruxelles.

Partager sur Facebook Publié le 6 novembre 2015 par Laura Azenard.

2 commentaires

  • england

    Bonsoir,
    J’adore les choux et en consomme régulièrement, mais quel désagrément, lorsqu’on les fait cuire, d’avoir aussi à supporter cette désagréable odeur.
    Quelqu’un aurait-il un bon truc pour y remédier ?
    A.E.

    • laura

      Arlette, j’ai plein de trucs pour mieux les digérer mais rien contre l’odeur (que j’aime de surcroît). Cuisinez quelque chose d’odorant à coté et abusez des épices. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.