Articles classés dans la thématique Bien dans votre assiette

Microbiote et arthrose

Le microbiote intestinal est un ensemble de bactéries, virus, champignons vivant à l’intérieur du tube digestif. Il abrite 500 à 1000 espèces bactériennes, 100 000 milliards de bactéries. Le lien entre son équilibre et l’arthrose est de plus en plus étudié.

> Lire la suite

L’arthrose et l’alimentation anti-inflammatoire : que manger en cas d’arthrose

L’inflammation chronique est due à la surexcitation des chondrocytes qui sont en charge de régénérer votre cartilage. Suite à un excès de pression sur votre cartilage, les chondrocytes se surexcitent et fabriquent des radicaux libres en grande quantité qui nourrissent l’inflammation.

> Lire la suite

Arthrose et légumes : lesquels consommer ?

Les légumes sont tous bons pour la santé et doivent représenter au moins la moitié de votre assiette. Mais lorsque vous souffrez d’arthrose, certains sont bien plus intéressants que d’autres.

> Lire la suite

Arthrose et fruits : lesquels consommer ?

Les fruits sont intéressants pour leurs apports de vitamines et d’antioxydants. Certains d’entre eux sont de véritables alliés antidouleurs et raideurs.

> Lire la suite

Arthrose et gluten : compatibles ?

Nous ne sommes pas tous allergiques au gluten mais nous sommes nombreux à avoir une hypersensibilité au gluten qui, avec le temps, favorise les maladies comme l’arthrose ou l’arthrite.

> Lire la suite

L’ortie, comment l’utiliser

L’ortie est un véritable couteau suisse. Antianémique, antiallergique, dépurative, immuno- protectrice, antiasthmatique, antipelliculaire, hémostatique, préventive de l’artériosclérose astringente, diurétique, hypoglycémiante, hypotensive, pectorale, styptique, rubéfiante et tonique et …. antirhumatismale.

> Lire la suite

Différences entre jeûne, régime et famine

Beaucoup n’osent pas jeûner pensant que le jeûne affame l’organisme ou le stresse comme peuvent le faire les régimes. J’aimerais vous rassurer afin que vous puissiez arrêter de vous serrer la ceinture inutilement et découvrir la magnifique organisation physiologique de votre organisme, ainsi que la puissance du jeûne.

> Lire la suite

Du Fer, sans passer par les protéines animales

La viande rouge, la volaille, les abats et la plupart des fruits de mer offrent un fer facilement assimilé par l’organisme. Le boudin noir contient 23 mg de fer pour 100 g, les coques et les palourdes 15 mg et le bœuf entre 4 et 7 mg de fer. Mais comment faire pour le trouver […]

> Lire la suite

Tendinite, comment agir naturellement

La tendinite ou tendinopathie, malgré son suffixe « ite » n’est pas une inflammation, ce qui impliquerait une dilatation des vaisseaux sanguins autour de la lésion. Or, les tendons sont très peu vascularisés. La tendinite est une dégradation des tendons qui touche principalement ceux des muscles de l’épaule, du coude, de la hanche, du poignet, du genou ou du tendon […]

> Lire la suite

Renforcez votre système immunitaire à travers votre assiette

Les maladies hivernales sont des réactions émonctorielles qui aident à faire sortir les déchets de votre corps. Plus vous avez de la vitalité, plus les symptômes seront forts et la crise courte. Moins vous avez de la vitalité, plus les crises seront faibles mais traineront. Bref, leurs manifestations sont des invitations à davantage prendre soin […]

> Lire la suite

Comment aider votre système immunitaire

Il est bon de tout temps et plus encore à l’arrivée du froid de renforcer votre système immunitaire. Il est votre château-fort, votre forteresse, c’est lui qui vous protège.

> Lire la suite

Les bienfaits du jeûne sur votre vitalité

À chaque constitution sa vitalité ou sa force vitale. Vous l’avez déjà remarqué, certains ont plus de vitalité que d’autres, c’est ainsi. En naturopathie, cette différence est associée à une classification de biotypes humains.

> Lire la suite

Des oméga 3, sans œufs, ni poissons gras

Deux acides gras sont qualifiés « d’essentiels » tant ils sont indispensables. Si vous ne les consommez pas, vous ne les fabriquez pas : les oméga 6 et les oméga 3 . Leurs propriétés sont opposées et complémentaires : anticoagulantes et antiinflammatoires pour les oméga 3, pro-coagulants et pro-inflammatoires pour les oméga 6. Un bon […]

> Lire la suite

Porridge cétogène végétal

Le matin, les protéines sont essentielles pour tous ceux qui manquent de sérotonine, de mélatonine et de dopamine. Si vous cherchez à protéiner vos petits-déjeuners sans consommer de protéines animales, voilà une idée de recette.

> Lire la suite

Mâchez !

La santé intestinale est à la mode et c’est tant mieux ! Mais avant d’acheter de la glutamine et des probiotiques, pour prendre soin de votre intestin, prenez le temps de mâcher. Cela parait simple mais pour la plupart d’entre nous, sans intérêt.

> Lire la suite

Protéinez-vous !

Le nom « protéine » vient du mot grec « protos » qui signifie « premier – essentiel », tant leurs rôles sont multiples et essentiels pour votre santé. D’origine animale, leur réputation de nuire à notre santé, la maltraitance animale à laquelle nous sommes évidemment tous sensibles et les considérations environnementales, font que nous en consommons de moins en moins. […]

> Lire la suite

Vos légumes frais ? surgelés ? en conserve ?

Simplifiez-vous la vie. N’imprimez pas de listes d’aliments alcalins, antiinflammatoires, détoxinants, hypotoxiques à consommer. Si la moitié de votre bol alimentaire est composé de légumes, vous réglez déjà beaucoup de problèmes. Tous les légumes sont bons du moment qu’ils soient de qualité et de saison. Mais selon la façon dont ils sont cueillis ou stockés, […]

> Lire la suite

Petits pains cétogènes

Les petits déjeuners glucidiques à la française vous invitent à fabriquer de l’insuline dès le matin et de l’insuline réactionnelle deux heures plus tard caractérisée par un coup de fatigue et une nouvelle envie de manger du sucre. Alors comment faire pour continuer à manger du pain le matin sans stimuler votre pancréas ?

> Lire la suite

Test – comment va votre intestin ?

La muqueuse de votre intestin forme une barrière qui protège le milieu intérieur de votre organisme (le sang, les hormones…) du milieu extérieur contenu dans le tube digestif (les antigènes, les toxines, les aliments non digérés…). Cette barrière est faite de jonctions serrées, des briques, qui assurent son étanchéité. Le problème de cette barrière est […]

> Lire la suite

Calmez vos fringales

Vous avez des envies irrésistibles de dévorer tout ce qui vous tombe sous la main, des aliments sucrés comme des aliments salés et gras ? Ces fringales, si elles vous enquiquinent plus de 2 fois par semaine et pendant au moins 3 mois, sont associées à un trouble du comportement alimentaire.

> Lire la suite

Bio ou pas Bio ?

Légalement, un produit dit « bio » est issu d’un mode de culture (pour les céréales et végétaux) ou d’élevage (pour les produits animaliers) sans produits chimiques de synthèse, pesticides, fongicides ou herbicides. Vous limitez ainsi votre exposition à cette chimie et ses répercussions sur votre santé.

> Lire la suite

Les bonnes cuissons, les bons ustensiles

Consommer mieux, c’est aussi s’intéresser aux cuissons et matériaux respectueux des apports nutritionnels de vos aliments, qui ne vont pas s’oxyder, rouiller ou laisser échapper de microparticules toxiques (aluminium, émail au plomb, téflon).

> Lire la suite

Hydratez-vous, comment et quand ?

Après l’oxygène, l’eau est l’élément le plus important pour la vie. Elle maintient le volume de votre sang, de votre lymphe et la température de votre corps. Elle hydrate votre peau. Elle lubrifie vos articulations et vos yeux. Les problèmes circulatoires, inflammatoires, articulaires ou de poids sont bien souvent liés à une mauvaise hydratation.

> Lire la suite

Les jus verts

Les jus verts permettent d’assimiler les vitamines et les minéraux des fruits et des légumes sans leurs fibres qui peuvent occasionner en grande quantité, des irritations intestinales. Ils permettent également à ceux qui n’aiment pas les légumes de se minéraliser. Investir dans un extracteur aide à retrouver un équilibre acido-basique, rapidement, sans passer par des […]

> Lire la suite

Psoriasis, la balle est dans votre camp

Le psoriasis est une maladie inflammatoire auto-immune de la peau qui touche jusqu’à 5% de la population européenne. Les cellules de la peau se renouvellent trop vite et forment un épaississement de la peau sous forme de plaques, de gouttes ou de pustules.

> Lire la suite

Les solanacées

La famille des solanacées regroupe plus de 2.700 espèces de plantes dont bon nombre de nos fruits et légumes : tomates, aubergines, poivrons, pommes de terre. Conseillées pour leurs antioxydants, il n’en demeure pas moins que les solanacées contiennent de petites quantités de solanine, un alcaloïde pouvant être très toxique s’il est consommé en excès.

> Lire la suite

Méfiez-vous des tomates !

Vous allez me trouver un tantinet frustrante mais la grande star de l’été n’est pas si bonne pour vos articulations. Vous la pensiez antioxydante, comme tous les fruits et les légumes colorés mais consommée en excès, la tomate devient pro-inflammatoire.

> Lire la suite

Quelle détox, pour quel besoin ?

La détox est à la mode au printemps. L’idée est faire le ménage, d’évacuer ses excès de toxines, de graisses, d’hydrates de carbone liés aux céréales, d’acides mais aussi d’agents pathogènes, comme les bactéries, accumulées ces derniers mois. Mais avant de foncer sur la sève de bouleau, si on s’interrogeait sur quel organe serait propice […]

> Lire la suite

Pas de mélatonine sans sérotonine

Pour être en bonne santé, il faut dormir. Il ne peut y avoir de régénération, de détoxination, de perte de poids si votre sommeil est perturbé. La mélatonine, l’hormone du sommeil est également antioxydante et joue un rôle dans votre système immunitaire. En manquer augmente l’appétit en modulant les hormones qui le régulent comme la […]

> Lire la suite

La guerre au sucre, rien de nouveau !

Il serait légitime de penser que supprimer ou modérer le sucre est une nouvelle tendance tant les orientations alimentaires s’enchaînent au gré du temps. Or, les travaux sur l’impact des glucides sur le poids et la santé n’ont rien d’une nouveauté. Ils datent du début du XIX siècle, jusqu’à la fin des années 1960.

> Lire la suite