Lorsque je me suis lancée dans ma lutte contre l’arthrose, la première chose que j’ai faite est d’arrêter de fumer. C’était déjà une aberration de courir des marathons, la cigarette au bec, mais continuer de fumer alors que j’étais pleinement investie d’une quête au mieux-être devenait vraiment ridicule. Portée par mon combat, j’ai alors arrêté sans trop de difficulté en préparant mon premier jeûne. C’est aussi sans trop de difficulté que j’ai recommencé.

Les fêtes de fin d’année, des perturbations professionnelles et personnelles ont fait que j’ai trouvé agréable de partager une cigarette ou deux avec mes amis.
Et très vite, je me suis retrouvée à fréquenter de nouveau les bureaux de tabac.

Les premiers jours, hormis cette bonne vieille odeur de tabac froid, je ne constatais pas de changement particulier. Mes genoux continuaient à se porter à merveille, ce qui ne m’encourageait pas à arrêter. Il a bien fallu une vingtaine de jours pour ressentir des douleurs et des raideurs.

Alors que d’anciennes études ne démontraient aucune association entre le tabagisme et l’arthrose, aujourd’hui nous savons que les fumeurs augmentent de plus de trois fois le risque de destruction de leur cartilage.
Une récente étude menée par le professeur-rhumatologue  Amin, de la Mayo Clinic à Rochester, sur des fumeurs et non-fumeurs est sans équivoque :

  • Le tabac empêche la reproduction des cellules, ce qui augmente le stress oxydatif. Les radicaux libres prennent le dessus et les défenses antioxydantes du corps n’arrivent plus à les neutraliser.
  • Le monoxyde de carbone résultant de la combustion de la cigarette circule dans les artères, restreint l’oxygénation du sang et contribue lui aussi à la perte de cartilage.

Quant au retour de mes douleurs, elles ne seraient pas dues à l’effet du tabac sur la perte de cartilage démunis de fibres de la douleur. Les spécialistes émettent plusieurs théories :

  • Fumer « affecterait d’autres structures conjointes du genou, médiatrices de la douleur ».
  • Fumer « affecterait le seuil de la douleur au genou ou autre douleur musculo-squelettique ».

En plus clair, fumer encrasse vos cartilages, parfume votre haleine, votre peau, vos cheveux, et vos vêtements et vide votre porte-monnaie.

Depuis, j’ai bien sûr mis un terme à mes bêtises et troqué de nouveau mes cigarettes contre des bâtons de réglisse.

Partager sur Facebook Publié le 9 février 2016 par Laura Azenard.

11 commentaires

  • Magda

    C’est bien mais…. Quid des gens qui ont mal et qui ont des arthroses alors qu’ils n’ont jamais fumé ?
    Et ceux qui fument et n’ont pas d’arthrose ?

    • laura

      La vie peut être parfois injuste, je vous l’accorde. Voilà pourquoi il faut positiver et essayer de voir dans chaque difficulté, une opportunité de bonheur. Avec le recul, je peux dire que l’arthrose a changé ma vie… et en bien : m’obligeant à penser, vivre, manger et même travailler différemment.

  • BOUYSSOU Jean-Paul

    Bonjour,
    J’ai lu qques extraits du livre.Je dis bravo à son combat contre l’arthrose.Mais tout n’est pas écrit.Il faut savoir que l’arthrose n’est pas ,au départ, un pb de cartilage.La cause de l’usure du cartilage est MUSCULAIRE.Et si on veut améliorer les choses à LONG terme,il faut travailler sur le muscle.
    Que remarque-t-on chez les arthrosiques?C’est que ce sont les personnes qui ont eu des accidents,des traumatismes divers,des métiers physiques …qui ont le plus d’usure du cartilage.En effet,tout ceci entraine des douleurs,qui se traduisent par des contractures(c-à-d des raccourcissements musculaires) qui ne disparaissent jamais totalement:on parle de myospasmes permanents.Et ce sont ceux-ci qui vont,à la longue,déformer les articulations,en créant des zones d’hyperpression.ET TOUTE HYPERPRESSION ARTICULAIRE va aboutir au bout de qque temps à de l’usure du cartilage.Cela peut prendre qques mois,plus souvent qques années.
    La solution?Il faut décontracter les muscles contracturés,raccoucis, avant qu’ils ne déforment les articulations.
    Pour cela,il existe des techniques que pratiquent des professionnels:l’OSTEOPATHIE,la CHIROPRACTIE que tout le monde connait,ou,moins connues:la MYOTHERAPIE,NIROMATHE,la méthode MONEYRON,l’ORTHOPRACTIE,la méthode MEZIERES,la RPG,la POSTUROLOGIE…etc
    Une mauvaise posture aboutira toujours à de l’arthrose,car le déséquilibre crée des zones d’hyperpression,donc de l’arthrose.
    Il faut savoir que l’on peut avoir un pb de posture à cause des yeux,des oreilles,de l’articulation temporo-mandibulaire,de la colonne vertébrale,des pieds…Ces troubles,s’ils ne sont pas diagnostiqués et corrigés assez tot vont entrainer des déséquilibres qui feront un jour de l’arthrose.
    Les pommades,antalgiques,anti-inflammatoires,infiltrations ne guériront jamais l’arthrose.Cela peut soulager,mais provisoirement.
    Evidemment,les techniques précitées ne seront efficaces que si elles sont pratiquées assez tot.Sinon,c’est la prothèse.
    LA PROTHESE,C’EST L’ECHEC DU TRAITEMENT DE L’ARTHROSE.
    Il faut savoir aussi que les douleurs arthrosiques ne sont pas le fait du cartilage,car celui-ci n’est ni innervé,ni vascularisé,mais des éléments péri-articulaires:tendons,musles,ligaments,capsule..
    Merci de m’avoir lu.

    • laura

      Merci Jean-Paul pour ce complément d’information fort pertinent.

    • sophie

      Bonjour Jean Paul , c’est effectivement mon cas , suite à un accident de sport et une ligamentoplastie fin 2014, je suis aujourd’hui arthrosique de grade 4 , ma musculature s’est totalement atrophiée , j’ai tous les symptômes décrit par laura , j’ai 44 ans , la prothèse n’est donc pas envisageable , je suis d’ailleurs incapable de l’envisager.J’ai bien conscience que l’atrophie musculaire participe à la destruction du cartilage , il m’est quasi impossible de renforcer le quadri sans déclencher une poussée inflammatoire . Visiblement tout le bas mon corps s’est verrouillé des deux cotés , je vais effectivement aller voir un ostheo en espérant qu’il soit compétent . Pourriez vous m’aiguiller dans le cheminement ?
      merci infiniment

      • BOUYSSOU Jean-Paul

        Bonjour Sophie,
        Ton cas semble un peu compliqué.Je suppose que tu as déjà vu un rhumato ou un médecin du sport.Suis ses conseils,pour voir d’abord s’il n’y a pas un rhumatisme inflammatoire(arthrite isolée ou polyarthrite..)
        D’abord il est important de consulter un posturologue(soit un médecin posturologue,
        soit une autre profession paramédicale comme pédicure-podologue-posturologue).
        Ensuite,il faudrait trouver un kiné qui pratique SERIEUSEMENT certaines techniques
        douces comme la MYOTHERAPIE,BOWEN,NIROMATHE…(voir les sites et la liste des praticiens en fonction du lieu ou on habite).Je les ai pratiquées pdt longtemps avec des résultats excellents.Maintenant,je suis retraité.
        Bon courage.

    • décaillet

      merci a vous pour se informations. je suis aide soignante de métier jais 58ans je vis avec cette maladie , aux genoux et au dos les medecins ne savent plus quoi faire avec moi. a part les infiltrations ou operation aux 2 genoux et aux dos personne a une solution pour moi,et encore moin une explication. je reside en suisse . mais je crois que ils sont incompétent pour se probléme je vois que en france les médecins et thérapeutes sont plus apte a trouver et conseiller des solutions .si je résidais en france je suis sur que on m’aurai proposer autre chose que opération. mais merci beaux pour votre commentaire instructif

    • décaillet

      jais encore une question, il y a un thérapeute francais ou je reside qui pratique la mhétode – Busquet,, jais fait 9 séance mai pour le moment pas de résultat. je voulais savoir ce que vous pensser de cette pratique vu que en suisse on ne la connait pas

      • laura

        Il s’agit de travailler sur les points de tension dans les différentes parties du corps afin de libérer des zones de tension et redonner une bonne mobilité tissulaire. Je n’ai jamais testé cette méthode et je n’ai pas de retour à son sujet. Comme toutes les méthodes de manipulation, il vous faut l’accompagner d’une alimentation anti-inflammatoire, de phytothérapie et d’aromathérapie. Il n’existe pas une seule solution magique, isolée. Mais, c’est un ensemble de solutions qui fonctionne.

  • Champier

    Bonjour suite à la liste de commentaires que viens de voir très intéressant, me permet d ajouter le miens qui viens de découvrir depuis quelques mois après radio IRM etc etc que je soufrais d arthrose au genou gauche.A chaque contrôle, les médecins me disent tout va bien , perdez un peu de poids, et ça ira mieux.Hors c est de pire en pireEn quelques mois , il m est pratiquement In possible de descendre les 2 étages de chez moi .Infiltration très douloureuse que j ai subi pour l’instant ne servent à rien.Je vais essayer la médecine chinoise, acuponcture, en espérant à avoir de meilleurs résultats.Je prévoit même utiliser le CBD molécule tirée du canabis qui soulagerait plus efficacement que tout antidouleurs ou autre saloperies voilà bon courage à tous

  • jacq

    depuis arret du tabac j’ai plus arthrose etait lier au tabac
    mon arthrose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.