Le chou rouge est votre allié antidouleur et anti-raideur ! Il est riche en anthocyanes qui ont un effet antalgique et surtout… il est le roi des sulforaphanes, composés qui vont bloquer la croissance de vos chondrocytes énervées sans affecter leur vitalité. Vous pouvez le consommer cru ou cuit. Mais vous pouvez également en faire des cataplasmes.

Voilà un procédé vieux comme Hérode. Les cataplasmes étaient l’unique médicament des Romains. Contre vos inflammations, le cataplasme de chou rouge est simplement magique.

Comment faire ?

  1. Achetez un chou rouge frais pour qu’il soit le plus juteux possible et… bio. Non seulement, il sera plus efficace mais comme il reste longtemps sur votre peau, il est inutile de se faire un cataplasme de pesticides.
  2. Habillez-vous de guenilles, il tâche.
  3. Lavez le nombre de feuilles de chou nécessaire selon la zone à traiter.
  4. Retirez les grosses côtes.
  5. Placez vos feuilles sur une planche à découper et passez votre rouleau (ou une bouteille) dessus.
  6. Placez votre bouillie sur une ou plusieurs feuilles de chou intactes, de la taille de votre cataplasme.
  7. Appliquez votre cataplasme sur la zone à traiter et recouvrez-le d’un linge pour le maintenir.
  8. Enveloppez le tout avec un bandage pour bien fixer votre cataplasme

D’une façon générale, le temps de pose est compris entre deux heures et cinq heures mais vous pouvez le garder toute la nuit si vous le pouvez. Certes, c’est pas très sexy, je vous l’accorde mais très efficace. Lorsque vous vous en débarrassez, ne réutilisez pas les feuilles.

Pour comprendre le fonctionnement des chondrocytes :
http://www.lauraazenard.fr/2015/11/06/madame-arthrose/

Partager sur Facebook Publié le 23 septembre 2016 par Laura Azenard.

6 commentaires

  • Ginette

    Bonjour Laura,

    Selon votre expérience, quels effets vous fait le cataplasme de chou?

    Est-ce que vous le mettez tous les jours?

    Merci de prendre le temps de me répondre.

    • laura

      Bonsoir Ginette, j’alterne le chou avec des massages aux huiles essentielles et des cataplasmes d’argile. En cas de crise, ce qui ne m’arrive plus, j’apposais aussi sur mes genoux des sacs de petits pois surgelés. Je ne pense pas qu’une chose et une seule soit miraculeuse. Revoir son alimentation, prendre le temps de se masser, pratiquer une activité sportive, boire anti-inflammatoire, suivre des jeûnes ou des mono diètes de temps en temps sont autant d’actes anti-arthroses qui finissent par enrayer vos douleurs et vos raideurs.

  • Ginette

    bonjour Laura,

    Merci de votre réponse. Je suis bien d’accord avec vous que c’est un ensemble d’actions qui va aider à la guérison. Je comprends très bien ce que vous dites. Après 26 ans de maladie, j’ai passé par cette phase ou on « veut » croire qu’il y a une pilule miracle. Et un jour, après plusieurs échecs, la réalité de la sagesse de la guérison s’installe pour nous faire comprendre qu’il y a plusieurs changements à faire pour y arriver. Au moins, dans la douleur, y’a des leçons à en tirer, sinon ça serait un non sens de la vivre.

    C’était juste pour savoir si vous sentiez bien les effets du chou. Ca aide à poursuivre à ce moment là.

    bonne continuation et merci encore,

  • Patou au naturel

    Bonjour Laura
    En effet le chou rouge est très bon en cataplasme. Je l’ai utilisé pour calmer les douleurs due à l’inflammation de l’hernie discale.
    J’ai appris à mes dépens que celui-ci fait partie de la même famille que la moutarde.
    Au bout d’une nuit, votre dos ressemble à la feuille de chou, les dessins de feuilles sont inscrits dessus, avec en prime de très jolies cloques, dues à la brûlure.
    Comme cela me démangeait j’ai frotté énergiquement avec une serviette, la peau des cloques s’est arrachée.
    Donc un cataplasme de chou c’est bon, mais 20 mon plutôt qu’une nuit.

    Je vous remercie pour votre blog qui me parle, étant adepte du jeune également

  • Céline

    Habillez-vous de guenilles!!! Ça m’a fait beaucoup rire…

Répondre à Céline Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.