Consommée depuis plus de 2000 ans à travers le monde, le kombucha est une boisson fermentée originaire de Chine. Composée du champignon,  qui lui a donné son nom, cette boisson est un véritable régénérateur de la flore intestinale.

Le kombucha est en fait une association entre des bactéries (Acetobacter et Pichia) et des levures (Saccharomyces, Zygosaccharomyces et Brettanomyces) cultivées dans du thé, souvent  noir, et un peu de sucre. Après sa fermentation,  le kombucha devient gazeux et se compose de vinaigre, d’enzymes, de bactéries bénéfiques, des vitamines B1, B2, B3, B6, B9, B12, la C, des acides carbonique, gluconique, lactique et usnique, d’acides aminés, d’antioxydants, de polyphénols et moins de 0.5% d’alcool. Cette boisson vivante offre plusieurs bienfaits pour  votre organisme :

  • Il dope l’énergie : le Dr Reinhold Wiesner, médecin et biologiste allemand, a démontré, lors d’une étude sur des sportifs, que les performances de ces derniers augmentaient considérablement après une cure de plusieurs semaines.
  • Il aide à détoxifier l’organisme grâce à l’acide gluconique, qui a une action protectrice sur le foie.
  • Il favorise la digestion et rééquilibre la flore intestinale, ce qui booste votre système immunitaire (situé dans votre intestin);
  • Il améliore l’état de la peau. Comme tous les aliments lactofermentés (choucroute, yaourt, kéfir), le kombucha stimule la fonction éliminatrice de l’épiderme. Les lipides alimentaires non métabolisés, qui colmatent les glandes sébacées et provoquent l’acné, sont complètement consommés.

Vous pouvez préparer votre kombucha vous-même. Il vous faudra une bonne semaine de patience et beaucoup de rigueur, pour éviter le risque (petit mais présent quand même) que votre liquide de culture puisse être contaminé par d’autres micro-organismes.

Pour les plus intrépides d’entre vous, voilà une recette que j’aime bien :

Kombucha thé vert et gingembre

Dans le commerce, sa fabrication est faite sous contrôle, dans des conditions d’hygiène et de température parfaites. Non filtré, non pasteurisée et sans conservateurs, il conserve ses micro-organismes vivants. Choisissez-le à base de thé vert qui renforce son action antioxydante.

Introduisez le kombucha progressivement dans votre alimentation : 1 verre par jour pendant une dizaine de jours.

Partager sur Facebook Publié le 26 décembre 2016 par Laura Azenard.

6 commentaires

  • Audrey H.

    Bonjour Laura,
    J’habite à Lyon et je cherche une mère de kombucha pour recommencer à faire moi même mes préparation. Savez vous où/comment je peux en trouver?
    Belle journée,
    Audrey

    • Laura Azenard

      Bonsoir Audrey, aucune idée. Peut-être quelqu’un sur le site ??? 😉

      • Françoise B.

        Si les boissons du commerce ne sont ni filtrées ni pasteurisées et sans conservateur on doit pouvoir trouver le champignon dans les bouteilles. Cela fait plusieurs années que j’en fais de temps à autre et dans mes bouteilles je retrouve toujours un peu de mère ( alors que j’y verse le liquide à travers une passoire).
        Je pense qu’il y a une petite erreur dans le texte ce n’est pas le champignon qui devient gazeux mais la boisson.

        • Laura Azenard

          Merci Françoise. Je parlais en fait du kombucha. 😉

    • Pascale KRAL

      Bonjour Audrey,
      Personnellement, je récupère les filaments qui sont dans certaines bouteilles du commerce (le kombucha Germline, par exemple) et ça marche !
      Bonne fermentation.
      Pascale

      • Laura Azenard

        Merci Pascale pour votre tuyau.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.