La faim est la plus grande appréhension des jeûneurs ! Rassurez-vous, il n’en est rien. Au contraire, une des grandes surprises du jeûne est l’absence de la faim.

Tout d’abord, il s’agit convient d’identifier s’il s’agit d’une faim psychologique ou physiologique. Vous pensez avoir faim lorsque vous salivez. La sécrétion des sucs pancréatiques et la production d’insuline augmentent alors légèrement. Cette phase appelée « céphalique ». Elle synchronise les réactions de votre système digestif et vous prépare à recevoir de la nourriture. Sauf que cette phase est perturbée par des conditionnements bien ancrés à l’image de ceux éprouvés par les chiens de Pavlov qui salivent à la vue d’une blouse blanche.

Vous connaissez vos conditionnements par cœur : les heures fixes pour manger que les diététiciens vous martèlent de respecter, les moments de partage souvent autour de la table, la récompense à laquelle vous pensez avoir droit après une pénible journée de travail, une compensation à une émotion triste ou gaie. Vous n’avez pas besoin d’avoir physiologiquement besoin de manger pour saliver. Et si votre ventre gargouille, il ne crie pas famine, c’est votre intestin grêle qui passe un dernier coup de balai pour récolter les derniers déchets qu’il n’a pu assimiler. La vraie faim est celle qui au restaurant, vous amène à haïr profondément le serveur qui a servi tout le monde sauf vous.

Ensuite, rassurez-vous, la faim que vous avez déjà ressentie après avoir sauté un ou deux repas, faute de temps, est bien plus inconfortable que celle éventuellement ressentie au cours d’un jeûne.

La dernière bonne nouvelle est que passée la crise d’acidose, souvent après le troisième jour de jeûne, la sensation de faim, pour la petite minorité de jeûneurs qui la ressentiraient, disparaît. L’hormone qui stimule l’appétit, la ghréline est à son niveau le plus haut les deux premiers jours de jeûne, ensuite elle baisse progressivement.

Transformez votre peur de manquer en fierté. Profitez des gazouillis de votre ventre qui s’invitent les premiers jours de jeûne. Ils ne vont pas durer et ils sont la preuve que vous êtes vivant.

Vous voulez jeûner encadré ? http://www.lespritdetox.com

Partager sur Facebook Publié le 29 août 2018 par Laura Azenard.

7 commentaires

  • Annie

    Moi quand je jeûne je ressens toujours une faim extrême et constante. J’ai fais plusieurs jeûnes, mais jamais plus que 3 jours. Je viens d’en terminer un de deux jours pcq je ressens une faiblesse trop limitante. Hier j’arrivais à vaquer à mes occupations, mais aujourd’hui je suis trop molle donc je viens de recommencer à manger, à commencer par des jus à l extracteur… Je me demande si le jeûne est bon pour tout le monde…

    • Laura Azenard

      Bonjour Annie,
      Le jeûne n’est pas indiqué pour tout le monde, tout dépend de sa constitution, de sa vitalité. Concernant votre faim qui pourtant disparaît en jeûne, elle peut dépendre tant de votre préparation que de votre relation à la nourriture.

  • Olivier

    Bonjour à toutes et à tous.
    Je fais un jeûne de 7 sept jours , commencé lundi. Les trois premiers jours sont difficiles , mais là sensation de faim s’estompe le troisième jour , pour mon cas.
    Quand j’ai faim , je bois du thé vert sans sucre , ou 5g de chicorée diluée dans un mug d’eau chaude et sans sucre ou un café sans sucre. Ça passe très bien et ce sont de puissants coupe-faim. Le café est surtout pris pour ne pas me sentir trop ramolli .
    Sinon en majorité les deux boissons principales sont l’eau plate et le thé vert sans sucre.
    Je vais arrêter dimanche soir pour comptabiliser 7 jours et dès lundi prochain je réintègre doucement mon alimentation équilibrée. Je vais commencer par des légumes cuits ainsi que des fruits très digestes pour l’estomac. Je suis sportif , et ce jeûne purifie mon organisme , c’est une bonne préparation pour démarrer la saison sport intensif de mars à octobre.
    Bien à vous….
    Olivier

    • Le Gall

      Le thé vert n’est pas conseillé, car il draine trop les sels minéraux. Je suis un habitué des jeûnes, soit de 14 ou de 21 jours. Je n’en ressens aucun réel bien-être. Je le fais pour la raison suivante : je suis alcoolique ! Et pendant que je jeûne, je ne bois pas, car la nourriture est pour moi liée au vin et au fromage. Donc, si je veux cesser un temps de boire, je dois jeûner. Un repas sans vin m’est inconcevable. Quand je suis en deuil, ce qui est le cas actuellement, ma consommation d’alcool augmente. Je viens de prendre 10 kilos, il était grand temps d’agir. J’en suis à la fin de mon 4ème jour. C’est la première fois que la faim se manifeste, mais je tiendrai jusqu’au 14 ème jour. C’est ce jour que je décide ou non d’entamer une 3ème semaine. Je fais deux jeûnes par an en moyenne. Faire le jeûne, c’est aussi faire honneur à l’âme de ma Puppy chérie disparue le 19 février 2021 et la remercier pour tout ce qu’elle a été pour moi, et pour nous deux. Le jeûne me rapproche de mes disparus.

  • Rosaux

    Bonjour, pour ma part, j’ai déjà jeûné des périodes de 7 jours mais les dernières fois, la faim n’avait pas disparu après le 5ème jour, ce qui m’a poussé à reprendre l’alimentation. D’autant, que je ne ressentais aucun des signes de détox que j’avais eu la première fois (maux de tête les premiers jours puis regain d’énergie au 4ème jour). Je compte bien recommencé prochainement mais si la faim perdure au delà du 4ème jour, je stopperai.

    • Laura Azenard

      Prenez une goutte d’huile essentielle de pamplemousse

    • Le Gall

      Idem, chez moi, la faim vient de reprendre au 4ème jour. Je connais le processus, ça se calmera ! Je n’ai jamais eu peur même lors du premier jeûne. Je pèse 15 kilos de trop, (180 pour 90 kilos) je peux largement survivre des semaines. Un homme a perdu 133 kilos en 396 jours. Oui, vous avez bien lu. Le plus dur est la reprise alimentaire… très compliqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.