Fatigue, diarrhées, alternances diarrhée-constipation, ballonnements, douleurs abdominales, allergies sous toutes leurs formes, maux de dos, difficultés à uriner, à dormir, migraines, intolérances alimentaires, maladies auto-immunes, sont autant d'invitations à vous intéresser à la santé de votre intestin. Le Dr Seignalet détecte une perméabilité de l’intestin chez la plupart de ses patients atteints de maladies inflammatoires chroniques. Même si vous êtes en pleine forme, l’étanchéité de votre intestin serait imparfaite.

Votre intestin permet l’absorption des nutriments. Il est entièrement recouvert de poils de moins d’un millimètre de haut et chacun de ces poils est revêtu d’une couche de cellules appelées « entérocytes » en charge de fabriquer des enzymes. Ces ouvriers assimilent les acides aminés, les sucres simples et les acides gras et les font passer dans la circulation sanguine. La muqueuse de votre intestin forme également une barrière protectrice entre le milieu intérieur de votre organisme (sang, hormones…) et le milieu extérieur (de la bouche à l’anus). Cette étanchéité est assurée par des « jonctions serrées ». Votre barrière est ainsi imperméable aux macromolécules : antigènes, toxines, pathogènes, aliments non digérés. Ces jonctions assurent aussi le fonctionnement des entérocytes, essentiels pour l’absorption de vos nutriments et la prise en charge des toxines par l’intestin.

Le problème de cette surface est qu’elle est très fragile : d’une part par sa taille (supérieure à celle d’un terrain de tennis) et sa minceur (4/100 de mm), d’autre part par la durée de vie très limitée des entérocytes qui la tapissent. De nombreux facteurs peuvent altérer votre barrière :

  • L’alimentation : excès de putréfaction (digestion des protéines) ou de fermentation (digestion des glucides), mauvaises graisses, surplus de gliadine (composant du gluten) et d’antinutriments ( lectines et saponines des céréales), métaux lourds, alcool, tabac, additifs et conservateurs alimentaires, pesticides, intolérances alimentaires (gluten, produits laitiers, FODMAP).
  • La prise sur le long terme de médicaments : antibiotiques, anti-inflammatoires, corticoïdes, inhibiteurs de la pompe à protons, etc.
  • Un état inflammatoire chronique : les cytokines inflammatoires produites par vos cellules immunitaires provoquent le relâchement des jonctions serrées.
  • Le stress : votre intestin est relié à votre cerveau à travers 200 millions de neurones et le nerf vague. Il existe autant d’espèces de neurones ou de molécules chimiques dans votre intestin que dans votre cerveau (sérotonine, dopamine, etc.). Votre cerveau influence votre intestin et réciproquement.
  • Le sport intensif : pendant l’effort, la circulation sanguine intestinale est fortement diminuée. Elle ré-augmente à l’arrêt de l’exercice. Ce phénomène appelé «ischémie-reperfusion » est générateur de radicaux libres qui agissent sur vos jonctions serrées  en favorisant leur ouverture. Les ondes de choc fragilisent également votre intestin.
  • Un déficit en IgA (Immunoglobuline A) : des infections fréquentes bactériennes telles que E. Coli, virales, parasitaires, mycosiques provoquent des réarrangements de vos jonctions serrées.

A terme, ces facteurs modifient votre microbiote intestinal et altèrent la couche de mucus protecteur. Vos jonctions deviennent disjointes et vos intestins des passoires. Des substances alimentaires passent dans le sang. Votre organisme doit réagir. Votre intestin étant le berceau de votre système immunitaire, les troubles s‘installent (migraines, allergies, intolérances…).

Certaines substances peuvent vous aider comme la glutamine, le butyrate, les probiotiques, ainsi que certaines plantes comme l’aloe vera, le ginkgo biloba, le thé vert, la réglisse. Mais la première action, à la portée de chacun est de limiter les dégâts en changeant le contenu de votre assiette : l’alimentation moderne, transformée n’est pas adaptée à la santé de vos intestins !

Pour aller plus loin : Test- comment va votre intestin ?

Partager sur Facebook Publié le 25 septembre 2018 par Laura Azenard.

29 commentaires

  • Merci Laura pour cet excellent article, et ces rappels indispensables !
    Eh oui, Seignalet avait raison… et c’est encore plus d’actualité aujourd’hui.
    Une bonne santé s’appuie sur 3 piliers :
    – l’hérédité : on n’y peut pas grand chose…
    – l’environnement, au sens large du terme : on peut agir sur certains facteurs, comme le stress…
    – l’alimentation : c’est bien le plus important, car c’est celui sur lequel on a le plus d’influence, et qui dépend en grande partie de nos choix…
    Donc je te rejoins totalement : la 1ère action à mettre en place est de veiller à la qualité de notre assiette 🙂

  • ALAIN REYFTMANN

    Bonjour Laura
    Ce qui est important pour vos lecteurs, ce sont les solutions
    5 lignes sur les solutions c’est un peu court
    Pouvez vous dans votre prochaine lettre, développer ces 5 lignes?
    Merci
    Alain

    • Laura Azenard

      Merci Alain mais mon post serait bien trop long puisqu’il faut remonter à la cause de la cause ;).
      De nombreux livres abordent le sujet, comme ceux de Marion Kaplan par exemple, qui restent faciles d’accès.

  • Barthélémy

    Merci pour votre texte , je prends du kéfir de fruits depuis quelques jours , pensez vous que ce soit utile sur la durée ?
    J acheté très peu d aliments transformés
    N ai pas supprimé le bon pain au levain de mon boulanger mais j’ai des gazs certains jours sans douleur ni constipation cela veut il dire que mes intestins sont poreux ?
    Merci

    • Laura Azenard

      Bonjour Sylvette, il faudrait croiser ces gaz avec d’autres symptômes : fatigue, trouble du sommeil, inflammations, allergies, etc

  • petrachi

    Et si on parlait de l’alimentation complètement EMPOISONNE, de l’air, de l’eau, de la maltraitance des animaux …………que : » au lieu de souhaiter bonne appétit, il faut se souhaiter BONNE CHANCE  » P.Rabhi
     » La dénomination agroécologie sous-entend la liaison inséparable entre une activité de production saine et durable et la préservation du milieu et des ressources naturelles.  »
    CONSCIENCE ET ENVIRONNEMENT PIERRE RABHI
    LA SYMPHONIE DE LA VIE
    Il faut donc remonter aux causes Madame la Naturopathe, et les IRRESPONSABLES qui les produise. Sans quoi vous aurez de plus en plus de travail .

    • Laura Azenard

      Vous avez bien raison Antoine 😉

  • Kazek

    Bonjour
    J aimerais avoir des conseils pour l eczema dont je souffre particulièrement aux mains et depuis peu sur le ventre côté droit.
    Merci d’avance pour vos réponses

    • Laura Azenard

      L’eczéma est souvent en lien avec un intestin poreux/et ou surchargé. Supprimez les produits laitiers et cette lysine responsable de toutes les maladies qui « coulent » et optimisez votre santé intestinale avec un naturopathe.

  • catherine delaune

    Bonjour

    J aimerais savoir j’ai des gaz , ballonnement , rgo, muscs dans les urines , douleur haut niveau droit sous les cotes ,constipation chronique . Pour tout ça ma gastro logue me donne Forolax et ipp mais rien a faire , plus fatigue et trouble de sommeil .Pouvait me dire si c’est pas du tout ça vient de l’intestin merci

    • Laura Azenard

      Assurément. Consultez un thérapeute et travailler sur votre intestin.

  • STIGLIANI

    Bonjour
    Je souffre de diverticulose….avec une inflammation plus ou moins forte du colon. La solution allopathique aujoud’hui serait l’ablation du sigmoïde et le décrochage de l’angle colique gauche ( avec beaucoup de risques opératoires). Je me refuse à cette solution violente. Je pratique l’alimentation sans gluten ni laitage, je marche minimun 6000 pas/jour .et néanmoins, mes troubles persistent. Je prends du macérat de bourgeons de cassis et de noyer. J’ai déjà pratiquè le jeûne….sans grande amélioration….Que me conseillez-vous ?
    Comment réduire l’inflammation ?

    • Laura Azenard

      De consulter un naturopathe et travailler sur votre intestin (jonctions, microbiote et mucus)

  • Liliane

    J’ai 60 ans; j’aimerai avoir des conseils : Mes 2 ménisques sont abimés ce qui m’empèche de courir, sauter, faire du ski… ; Le chirurgien ne veut pas m’opérer . il attend que l’arthrose s’installe et m’opérera du genou ensuite; y a-t-il une solution ?

    • Laura Azenard

      Oui, il y a des solutions que je communique à travers mon blog, mes conférences et mes livres. Bonne lecture.

  • Bernard claire

    Pendant les phases de jeûne certains de vos confreres pensent que le *sport et notamment la randonnée est assimilé a un exercice trop violent et impacterait l intestin ce qui bien sur ne serait pas utile pour profiter utilement de ce jeûne a des fins therapeuthiques . Qu en dites vous ?
    Personnellement je jeûne une fois par an et pratique la marche et autres sport en dehors de ces périodes . Hormis le plaisir de la ballade pourquoi est ce souvent proposé ou associé?

    • Laura Azenard

      Je suis pour l’association d’une activité physique douce au jeûne. Pour moi, elle accentue la détoxination et soulage les émonctoires. On le sait peu, mais même Shelton, pourtant hygiéniste la conseillait.

  • Sylvie GUERIN

    Bonjour Madame Azenard,
    Doit on prendre de la L-Gluthamine à vie lorsqu’on a un intestin poreux ?
    Je prends du Perm-Royal, 1 sachet matin et soir, mais ca revient cher chaque mois.
    Merci pour votre avis.

    • Laura Azenard

      Sylvie, je ne peux me prononcer sans vous connaitre. Tout dépend de votre terrain et votre histoire.

    • Véronique Faucheux

      Bonjour,
      Moi aussi, je souffrais d’hyperperméabilité intestinale et jai pris de la L-glutamine ( le produit est Glutavance de la gamme Inovance) pendant 3 mois et c’est miraculeux. La représentante de ces produits en pharmacie m’a dit de poursuivre pendant 3 mois. En association, j’ai pris le probiotique Probiovance Premium, dosé à 25 milliards de bactéries lactiques, que j’ai commencé 10 jours après avoir débuté la prise de L-glutamine. Je peux vous assurer que je n’ai plus mal au ventre et ailleurs (je souffrais beaucoup du dos aussi) et je suis globalement en meilleure forme car j’ai beaucoup plus d’énergie.

      • Claudine Riduet

        Bonjour ….

        Je viens de voir un commentaire de Véronique Faucheux et je me demande si je pourrais prendre de la L.Glutamine et le Probiotique ??
        J’ai la maladie de Crohn !! Merci de me dire ce que vous en pensez 🙂

        Cordialement Claudine Riduet

        • Laura Azenard

          Oui, mais faites-vous accompagner dans le choix de vos compléments.

  • Mayifuila Kofi Oscar

    Voilà un sujet à la fois très intéressant et très utile pour notre santé.
    Il nous pousse à fouiner davantage pour trouver les solutions à ce problème d’intestin porreux

  • Nina

    Bonjour jais suivi un régime alimentaire protéine du DR Delabous fromage le matin viande à 12h , depuis 2015 que je suis allergique jais du mal à respirer je santé un étouffement qui remonte du bas de mon ventre, parfois des douleurs aigüe dans l’estomac, je ne peu plus mangé du sucre du gras , jais mal au foie , jais essayé le jeûne sa ma fait du bien sa dur pas longtemps Lorsque je reprends la nourriture,

    • Laura Azenard

      Nina, consultez un thérapeute.

  • TIPVEAU Joëlle

    Ma mère a 92 ans, elle souffre depuis 2014 des douleurs abdominales. Bactéries dans les urines, traitement antibiotique sur antibiotique et à ce jour, elle est très fatiguée, elle ne dort pas, remontée gastrique, allergie, diarrhée -constipation, malaise vagal, perte de mémoire. Tous les symptômes de la porosité intestinale. Médecin toutes les semaines, elle rentre et sort régulièrement aux urgences. Lavement et hop retour à sa maison et à chaque fois, on lui dit que c’est l’âge, ses intestins sont paresseux.scanner, fibro ect … la totale, résultats rien… Elle souffre atrocement .Quel conseil et quel remède lui conseillez-vous ?

    • Laura Azenard

      Je ne peux que vous conseiller de consulter un naturopathe.

  • jacqueline

    il y a environ 1 an j’ai fait une cure de lactobacillus gasseri
    Est ce possible que ce complément alimentaire soit à l’origine de mes démangeaisons, eczema,sur tout le corps, de problèmes digestifs, prise de poids ? ces problèmes ont commencé en début d’année et je n’arrive pas à m’en débarrasser
    Jacqueline

    • Laura Azenard

      Effectivement, on pourrait le voir ainsi. Les probiotiques peuvent être contre-productifs. Quel est le laboratoire ? On pourrait aussi se demander pourquoi cette cure, qui de poule et de l’oeuf ….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.