Les bénéfices du jeûne

Le stress, une alimentation déséquilibrée, la pollution fatiguent nos organismes. Nos tissus et nos organes s’encrassent et finissent par déclencher des réactions comme des boutons, des cernes, un teint terne, une collection de kilos, des allergies, du vague à l’âme, une fatigue permanente  et évidement des maladies inflammatoires.

Le jeûne ne fait pas de miracles et ne vous guérit de rien. Le jeûne vous permet de mettre votre corps en position de pouvoir mieux répondre :

Coté corps  

  • Un système digestif revigoré. Le système digestif étant au repos, le foie et les parois de l’intestin se régénèrent et votre flore intestinale se rééquilibre.
  • Une perte de poids. S’il ne doit pas être considéré comme un régime, le jeûne entraîne une perte de poids (environ 300 g par jour de jeûne) puisque votre corps continue à brûler des calories alors que vous n’en apportez plus. Mais la perte de poids la plus intéressante est celle d’après-jeûne. Vous assimilez mieux donc vous êtes mieux nourrit, plus vite rassasié(e). Et paradoxalement, jeûner apprend à mieux manger.
  • Une amélioration des maladies cardiovasculaires. C’est une conséquence directe de la perte de poids. Lorsque vous jeûnez, votre taux d’insuline et votre taux de sucre diminuent, les graisses stockées sont mobilisées et les réserves excédentaires vidées.
  • Une jeunesse retrouvée. Les réserves utilisées par le corps pour se nourrir sont celles des tissus les moins utiles : les exsudats, les dépôts, les cellules mortes. C’est le principe de l’autolyse, mise en lumière par un prix Nobel de médecine en 2016. La peau se régénère, la production de sébum est réduite, les impuretés disparaissent, le teint est plus clair, le grain de la peau plus fin. Cette régénérescence profite aussi aux cheveux qui se fortifient et aux dents qui blanchissent.
  • Un pouvoir antiinflammatoire. Pour donner à votre corps de l’énergie, vous allez transformer votre gras en corps cétoniques. Ces substances sont antiinflammatoires et permet une diminution des douleurs et des raideurs articulaires et de toutes les inflammations chroniques.

Coté tête

  • Une sérénité retrouvée. Il serait logique d’imaginer être tiraillé(e) par la faim. C’est l’effet inverse qui se produit. Tout d’abord, la sensation de faim est très rare et si elle apparaît, elle disparaît très vite et surtout il s’installe très vite un état de contentement et de quiétude qui vient du fait que vous fabriquez plus de cortisol au petit matin, plus de dopamine dans la journée et plus de sérotonine le soir. Elle vient également de la baisse de l’insuline et des hormones thyroïdiennes.
  • L’estime de soi est boostée puisque vous réussissez à accomplir quelque chose d’important pour vous et dont tout le monde se fait une montagne.
  • Une clarté d’esprit. Bon nombre de jeûneurs recherchent cette clairvoyance qui s’installe progressivement au fil du jeûne.  Les corps cétoniques sont bien plus appréciés par votre cerveau que le glucose de votre alimentation. Ils permettent la neurogenèse qui améliore la création de neurones et leur connexion. Comme par magie, vous trouverez des réponses à vos questions. C’est lors de mon premier jeûne, que j’ai décidé de ma reconversion professionnelle en toute quiétude.
  • Renaître. Vous aurez la sensation de partir à zéro, d’effacer l’ardoise, d’être « tout neuf, tout propre ». Du coup, vous prendrez de bonnes résolutions que vous tiendrez pour maintenir cet état de grâce le plus longtemps possible. Il a été prouvé que trois décisions s’ancrent définitivement après chaque jeûne.

Il y a autant de façon de jeûner, que de façon de s’alimenter, que de constitutions. Nous sommes tous différents. Ce qui est bon pour votre voisin ne l’est pas obligatoirement pour vous. Vous faire accompagner, surtout si c’est une première expérience, est l’assurance de réussir votre jeûne, un jeûne adapté à qui vous êtes. Si ce n’est pas envisageable, commencez par des jeûnes de courte durée afin de vous observer. Et n’oubliez pas que les jeûnes sont intéressants que s’ils bordent une belle hygiène alimentaire.

Pour aller plus loin : http://Jeûner pour être mieux dans sa tête

http://Le jeûne est antiinflammatoire

Partager sur Facebook Publié le 15 février 2019 par Laura Azenard.

2 commentaires

  • Colin Berangere

    Bonjour quand vous parlez de jeune c’est 1 fois par semaine , j’ai comprendre le contraire car vous parlez que le faim disparaît au bout du 3 ème jours , pensez vous pas que des problèmes rénaux peut être causé ? Cdlt

    • Laura Azenard

      Je suis une fan absolue du bouillon de poule. Je teste en ce moment du collagène de poule en poudre 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.