Les solanacées

La famille des solanacées regroupe plus de 2.700 espèces de plantes dont bon nombre de nos fruits et légumes : tomates, aubergines, poivrons, pommes de terre. Conseillées pour leurs antioxydants, il n’en demeure pas moins que les solanacées contiennent de petites quantités de solanine, un alcaloïde pouvant être très toxique s'il est consommé en excès.

Relativisons, pour mourir d’une intoxication due à la solanine, vous devriez consommer plus de 2 mg/kg de poids corporel par jour, ce qui représente par exemple une assiette de 90 kilos de pommes de terre si vous pesez 60 kg. Néanmoins, consommée régulièrement, la solanine a des effets toxiques sur votre système nerveux, votre système digestif et vos articulations. Elle contribue à entretenir des pathologie inflammatoires (souvent en lien avec la santé intestinale et nerveuse).

Si vous êtes fragilisé(e), Il est donc inutile d’en surconsommer, d’autant que la solanine n’est pas détruite par la cuisson mais commence à se décomposer à une température de 240 °C.

Laissez tomber :

  • Les taches vertes sur les pommes de terre. Elles sont une concentration de solanine, qui augmente lorsqu’elles sont exposées à la lumière ou à des températures élevées. Stockez vos pommes de terre à l’abri de la lumière et de l’humidité.
  • Les germes et les tubercules germées des pommes de terre. Elles représentent également une teneur en solanine élevée. Pour les éviter, consommez-les rapidement et arrêtez les stocks de longue durée.
  • Les tomates pas mures. La solanine est présente dans leurs peaux et dans leurs pédoncules. Consommez-les avec modération, de saison, épluchées, sans pédoncule, égrainées et …cuites.
  • Les graines germées des solanacées : graines de tomates, d’aubergine, de poivron et de rhubarbe sont toxiques. Préférez la luzerne, tellement simple à faire germer.
  • Les amandes amères. Elles contiennent une forte quantité d’amygdaline, une molécule qui libère du cyanure dans votre organisme au cours de la digestion, hautement toxique. La consommation d’abricots est sans crainte, l’amande se trouvant à l’intérieur du noyau d’abricot donc pas en contact avec le fruit lui-même.
  • L’aubergine crue est très chargée en solanine (et pour moi immangeable).

Pour aller plus loin : Méfiez-vous des tomates !

Partager sur Facebook Publié le 4 juin 2020 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.