Arthrose et alimentation : quels légumes privilégier ?

Les légumes sont tous bons pour la santé et doivent représenter au moins la moitié de votre assiette. Mais lorsque vous souffrez d’arthrose, certains sont bien plus intéressants que d’autres.

Aimez les crucifères qui comprennent les choux (rouge, blanc, romanesco, laitue, cavalier, chinois, rave, fleur, de Bruxelles, frisé vert, Kale, brocoli, pommé), le radis, le radis noir, le rutabaga, le navet, le raifort, la roquette, le cresson. Ils sont riches en antioxydants, calcium, vitamines C et K qui joue un rôle dans la minéralisation en fixant les sels de calcium. Ils permettent de bloquer le processus inflammatoire. Et surtout, ils sont riches de molécules qui contiennent du souffre et qui, une fois libérées dans votre organisme après la digestion, ralentissent la dégradation du cartilage : les sulforaphanes. Le chou rouge est parmi les crucifères celui qui contient le plus. Il peut être consommé tant cru que cuit et également être utilisé en cataplasme.

Si vous avez du mal à digérer les choux, qu’ils entraînent chez vous des ballonnements et des flatulences, consommez-les cuits ou en jus pour commencer et augmentez progressivement les rations de crudités.

Mais attention, consommés crus et en grande quantité, ils peuvent nuire à l’utilisation de l’iode par votre thyroïde et à votre santé cardiovasculaire si vous prenez des anticoagulants qui contiennent des anti-vitamines K. Bien que des études soient contradictoires à ce sujet, il semblerait que la cuisson réduirait ces effets indésirables et qu’un apport d’algues quotidien les contrebalancerait. Deux variétés parmi les crucifères ont des impacts moindres : la roquette et le très tendance Kale.  Sinon, préférez le céleri branche, le cèleri rave, la carotte et l’asperge également intéressants contre l’arthrose.

Méfiez-vous des solanacées que sont les tomates, aubergines, poivrons, piments, pommes de terre. Les alcaloïdes et notamment la solanine qu’ils contiennent peuvent inhiber l’action régénératrice du collagène dans les articulations, engendrer des inflammations et avoir un effet négatif sur l’acétylcholine, un de nos neurotransmetteurs qui joue un rôle important aussi bien sur nos systèmes nerveux et musculaires mais aussi sur les dépôts de calcium dans les articulations. De mauvaises conditions de stockage, ainsi que des délais trop longs entre les opérations d’épluchage, de tranchage et de cuisson, sont très favorables à la synthèse de la solanine. Voilà pourquoi, votre grand-mère vous conseillait de ne pas consommer une pomme de terre de couleur verte ou qui présente des germes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.