Arthrose et alimentation : quels fruits privilégier ?

Les fruits sont intéressants pour leurs apports de vitamines et d'antioxydants. Certains d'entre eux sont de véritables alliés antidouleur et raideur.

  • Les baies et les fruits rouges sont les fruits les plus antioxydants. Ils permettent de lutter contre les radicaux libres, responsables du vieillissement cellulaire et de la dégénération des chondrocytes en charge de régénérer votre cartilage. Parmi eux, la myrtille, la mure et le cassis sont riches en vitamines C et en anthocyanes aux vertus proches de celles de la cortisone, sans les effets secondaires, toute proportion gardée.
  • La pomme si elle est de qualité, contient des polyphénols également antioxydants. Sa capacité antioxydante est sept fois supérieure à la banane et deux fois à une tasse de thé vert infusé. Attention car une pomme bat également le record des couches de pesticides.
  • Le raisin renferme 80 % d’eau et 15 % de glucides, des protéines, des sels minéraux (surtout du potassium), des oligoéléments et des vitamines B, C et A. De couleur noir, il offre lui aussi des anthocyanes et des acides phénoliques qui contribuent à neutraliser vos radicaux libres et à prévenir l’apparition des maladies liées au vieillissement. Plus la couleur de peau de votre raisin est foncée, plus grande est la concentration en flavonoïdes qui permettent d’irriguer vos cartilages et de protéger vos vaisseaux est grande. Une cure de raisin de trois jours décongestionne les articulations enflammées et redonne de la souplesse aux articulations.
  • Le pruneau contient des antioxydants, comme les vitamines C et E, et du bêta-carotène. Ses propriétés laxatives et diurétiques en font un aliment de choix pour aider les processus d’élimination de l’organisme. Il retarde le vieillissement et protège les articulations de l’arthrose.

Comment les consommez ? Les fruits biologiques vous permettent de les consommer avec la peau et les pépins et donc de bénéficier de leurs antioxydants. La meilleure façon est de les croquer après les avoir cueillis. Les cuissons comme les stockages trop longs leur font perdre leurs vitamines et leurs antioxydants. Les congeler après cueillette permet de préserver leurs denrées. Abandonnez les fruits des tropiques qui sont obligatoirement traités pour supporter le trajet et les fruits en sirop. Si vous souhaitez les consommer en jus, optez pour un vrai jus minute, à l’extracteur par exemple, qui protège vos fruits d’une rotation trop rapide.

Quand les consommer ? Dissociés de vos repas, ils seront plus facilement digérés. Pris au goûter, ils permettent de répondre au coup de fatigue du à la chute du cortisol de 17h. Si vous tenez à vos fruits le matin et si votre estomac est sensible, ne les associez pas à d’autres types d’aliments.

 

Partager sur Facebook Publié le 2 juin 2022 par Laura Azenard.

2 commentaires

  • GABORIEAU SANDRINE

    Bonjour,
    Il est difficile de vous laisser écrire qu' »une pomme bat le record des couches de pesticides » !!!
    Ce type de message est extrêmement anxiogène et ne correspond pas à la réalité.

    La pomme consommée en France est majoritairement cultivée en France, produite à 70% dans des Vergers écoresponsables (www.vergers-ecoresponsables.fr).
    Soulignons également que la règlementation française est l’une des plus strictes au monde.
    Les producteurs français sont engagés depuis plus de 20 ans dans des méthodes de production durables et responsables qui allient à la fois des méthodes utilisées en agriculture biologique et des méthodes utilisées en agriculture raisonnée. Des progrès considérables ont été faits depuis 20 ans.
    Les résidus de pesticides, quand ils existent, sont à des niveaux extrêmement faibles, et bien en dessous les limites maximales autorisées. Il faut aussi préciser que ces limites sont fixées par les autorités sanitaires à des niveaux très protecteurs pour les consommateurs.
    Par ailleurs, des centaines d’études faites dans le monde entier sur des pommes (sans précision des méthodes de production spécifiques) démontrent des atouts santé de la pomme immenses.
    Je me propose de vous adresser un livret reprenant les principaux atouts santé relevés dans ces études avec les références des études. Vous le recevrez la semaine prochaine.
    Je vous invite également à vous rendre en verger pour en savoir plus. Nous organisons chaque année une opération nationale Vergers ouverts pour permettre au public de se rendre compte des pratiques dans les vergers écoresponsables. La liste des vergers ouverts sera en ligne sur le site http://www.lapomme.org courant juillet.

    Je reste à votre disposition pour tout complément d’information.

    • Laura Azenard

      Bonjour Sandrine, je vous remercie de votre mail et de votre courrier. Je ne reviendrai pas sur les bienfaits de la pomme, je les mets en lumière très régulièrement. Je me suis basée sur des renseignements communiqués par la DRAAF et par Bioconsoacteurs qui précisent qu’en France « La pomme est le fruit qui reçoit le plus de traitements pesticides par an.
      35,1 traitements par an en moyenne (un nombre qui peut atteindre 43 dans le bassin du Centre-Ouest), dont :
      22 fongicides (contre la tavelure principalement)
      9 insecticides
      2 herbicides
      2 régulateurs de croissance
      Je suis ravie si les choses bougent et si les vergers-écoresponsables tendent « à préférer les méthodes biologiques ». Je suis optimiste et vous remercie de votre apport.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.