Si vous cherchiez une excuse pour rester au chaud, c’est loupé ! Le sport est bon pour votre santé, vous le savez. Il améliore le système cardiovasculaire et le système respiratoire. Il fait perdre la masse graisseuse. Il agrandit le seuil de la douleur. Mais lorsqu'on souffre d'arthrose, il est juste non négociable.

Oui, continuez à courir !

Tout d’abord, tous les sports n’ont pas les mêmes répercussions sur les articulations. Par exemple, le vélo, la natation ou le footing, lorsqu’ils sont pratiqués en ligne droite, sont nettement moins risqués sur le plan articulaire que les sports collectifs tels que le football ou le rugby. On compte moins de d’arthrosiques chez les coureurs que chez les anciens footballeurs. Ensuite, le niveau de pratique compte aussi. Les risques d’un sportif amateur sont nettement moins importants que ceux d’un professionnel ou d’un compétiteur.

Oui, la course à pied sollicite vos articulations. À chaque foulée, les pressions écrasent le cartilage sur quelques dixièmes de millimètres. Mais cet écrasement ne dure pas et le cartilage reprend sa taille normale dans les deux heures qui suivent la fin d’une course « normale ».
Le risque d’arthrose augmente selon la vitesse moyenne et la distance courue. Pour ne pas prendre de risque, il faut courir en moyenne à moins de 15 km/h et moins de 50 km par semaine. Autant vous dire que j’avais de la marge !
Plusieurs études récentes affirment même que la course est un excellent moyen de maintenir les os, les muscles et les articulations en bonne santé et… de prévenir l’arthrose.

En revanche, Il est certain que si vos articulations sont anormales, si des membres de votre famille accumulent les maladies articulaires, si vous pratiquez votre sport depuis votre puberté et en compétition, et si vous cumulez les accidents, le risque d’arthrose peut exister.

Le sport est indispensable, et encore plus quand on a de l’arthrose !

Le sport fait partie intégrante du traitement. Rester avachi ne permet pas de freiner l’arthrose. Au contraire, votre cartilage s’use davantage s’il n’est plus sollicité. En plus, la sédentarité conduit à la prise de poids, tant appréciée de Madame Arthrose.
Il est prouvé, IRM à l’appui, que la perte d’épaisseur du cartilage du genou est moins rapide chez ceux qui conservent une activité importante (selon la revue des rhumatismes). Le sport permet d’irriguer le cartilage et donc de le renouveler. Il renforce la musculature, ce qui protège les articulations et préserve leur souplesse.

Optez pour une pratique sportive adaptée, variée, modérée et progressive. Les sports les moins générateurs d’arthrose sont ceux qui n’impliquent pas de réceptions violentes, ni de changements d’appui brutaux comme la course, le vélo, la natation, la gymnastique douce, le yoga et le tai chi.

Respectez les précautions d’usage. Chauffez vos muscles, ils répartiront mieux les contraintes sur l’articulation. Etirez-vous 20 minutes après chaque activité. Respectez des phases de repos.
Et appréciez !

Partager sur Facebook Publié le 6 novembre 2015 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.