Le curcuma est très souvent présenté comme l’épice la plus antioxydante aux multiples pouvoirs. Il réduirait les douleurs des maladies articulaires comme l’arthrose, aiderait à diminuer les maladies cardiaques, les maladies neurodégénératives comme la maladie d’Alzheimer ou encore les maladies inflammatoires de l’intestin comme la rectocolite hémorragique et bloquerait la prolifération des cellules cancéreuses. Mais comment le prendre ce curcuma, pour bénéficier de toutes ces vertus ?

Le curcuma est une épice riche en polyphénols pigments naturels : les curcuminoïdes dont le principal est la curcumine. Ce sont eux qui lui donnent sa couleur jaune indélébile qui colore vos doigts pendant toute une semaine et ses pouvoirs antioxydants. Son utilisation fait polémique. Est-ce que ça marche vraiment ?

Pour assimiler le curcuma, il est conseillé de le mélanger avec un corps gras et du poivre.

En compléments ? 

  • La pipérine, le principe actif du poivre, augmente l’assimilation de la curcumine jusqu’à 1000 fois. C’est sans doute pourquoi mes médecins indiens les associent depuis  la nuit des temps. Beaucoup de laboratoires proposent une association curcuma-pipérine. Vérifiez que la pipérine soit suffisamment dosée pour être efficace (il faudrait 10 mg de pipérine pour 1000 mg de curcuma). Si vous souffrez d’une hyperperméabilité intestinale, passez-vous du poivre.
  • Le curcuma est soluble dans les graisses, raison pour laquelle vous êtes invité à l’associer dans votre assiette à un corps gras. Vous pouvez trouver des compléments de curcuma associés à des phytosomes, de petites molécules de graisses. L’absorption de votre curcumine serait 25 fois supérieure à un curcuma standard, 10 fois plus qu’avec de la pipérine, tout en préservant la perméabilité des intestins fragilisés.
  • La qualité des curcuminoïdes prédomine. Des extraits naturels brevetés, avec une concentration très élevée en curcuminoïdes (95%) présenterait une biodisponibilité quasi 7 fois supérieure à celle de la curcumine normale. Les résultats sont équivalents en comparaison avec une formule à base de curcumine et pipérine (pour ceux qui ne veulent pas de poivre)*.
  • Traquez la présence de polysorbate 80 (E433), utilisé pour obtenir des micelles de curcuma. L’administration de cet aditif génèrerait une inflammation à bas bruit et perturberait votre microbiote.

Dans l’assiette ?

Certains compléments proposent entre 300 et 500 mg de curcuminoïdes par prise, ce qui représente entre 10 et 15 g de curcuma en poudre. La biodisponibilité est très faible. Liposoluble, il ne traverse pas bien la muqueuse intestinale. Mais cela reste une solution qui permet d’une part d’être certain ne pas consommer un curcuma synthétique démuni de toute propriété et d’autre part de profiter de toutes les ressources de la plante et non pas que des curcuminoïdes. Le curcuma contient des huiles essentielles antiseptiques, antifongiques, aphrodisiaques, antirhumatismales, antalgiques, antifongiques. Dommage de le résumer uniquement à sa curcumine.

  • La poudre est la forme la plus proche de l’épice. Choisissez une poudre de qualité, certifiée BIO, sans OGM, sans allergène et non ionisée. En plus de détruire les vitamines, l’ionisation diminue considérablement les actifs antioxydants de la curcumine. Pour faire court, vous aurez la couleur mais pas la teneur.
  • Utilisez des racines de curcuma. Oui, les curcuminoïdes ne sont pas bien assimilés. Non, le curcuma n’est pas inefficace pour autant. Toutes les médecines ancestrales nous révèlent depuis longtemps que ce rhizome est actif sur la sphère digestive. Vous les trouverez dans votre boutique bio. Mettez des gants, râpez-les, tranchez-les et incorporez-les dans votre cuisine au quotidien, dans vos jus et vos laits d’or.

*Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 4008)

Pour aller plus loin : Le lait d’or   Le gingembre

2 commentaires

  • azema

    j’ai la RCH , depuis 2 mois je prend du curcuma en poudre et les saignements ont beaucoup diminués , les glaires diminuent plus difficilement . Depuis quelques jours j’ajoute un peu de poivre , comme j’en ajoute très peu je sais pas l’efficacité que ça peu donner .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.