Bien que les bienfaits du jeûne soient aujourd’hui avérés, il reste pour beaucoup une expérience difficilement envisageable. Le jeûne intermittent, beaucoup plus facile dans sa conduite, peut devenir la solution. Concrètement, il s’agit de vous arrêter de manger pendant un minimum de 16 heures, en profitant du jeûne nocturne, en sautant soit le souper, soit le petit-déjeuner.

Vous passez du dîner ? Notre culture méditerranéenne rend compliquée l’éviction du dîner. C’est le moment des retrouvailles, du débriefing de la journée autour de la table, du partage, de l’assiette « réconfort ». Bref, c’est le moment à ne pas toucher ! Sauf que la nuit est à envisager comme une petite guérison. C’est la nuit, que votre corps se régénère, c’est la nuit que se produit l’alcalose qui vient contrebalancer l’acidose de la journée… à condition de ne pas la passer à digérer. D’où le principe hygiéniste de manger le plus tôt et le plus frugal possible.

Vous passez du petit-déjeuner ? Le remettre en cause est totalement contradictoire avec sa légende qui le positionne comme le repas le plus important de la journée. Il est vrai que la sérotonine, l’hormone du bonheur et la dopamine se fabriquent particulièrement le matin, grâce aux apports d’acides aminés donc de protéines et d’oléagineux. Pourtant, l’éliminer revient à reproduire l’alimentation de nos ancêtres paléolithiques. A cette époque, sans frigo, ni boulangerie, ils devaient chercher leur nourriture avant de l’ingérer. Le jeûne était rompu plus tard. Votre ADN n’a pas tant évolué, votre corps serait génétiquement programmé pour fonctionner ainsi… avant l’essor de l’industrie moderne et des Kellogg’s.

Alors ? Le choix dépend de votre constitution et de votre rythme de vie. Si vous grignotez ou trainez les pieds toute la journée, intéressez-vous à un petit déjeuner protéiné et allégez plutôt vos dîners. Rien ne vaut votre propre expérience. Veillez également, quel que soit votre choix, à ne pas vous carencer, ni à surcompenser.

Les avantages du jeûne intermittent ?

  • Pas de régime, pas d’éviction, pas de yoyo, pas de frustration, pas de rupture avec son environnement.
  • Perte de poids et diminution des risques de maladies cardiovasculaires et de diabète*.
  • Un rythme circadien enfin stable. Si vous vous sentez décalé, à ne jamais avoir faim en même temps que tout le monde, le fasting vous aide à vous réguler.
  • Augmentation de la DHAE; l’hormone de croissance qui crée de la masse musculaire et vous aide à récupérer plus rapidement (voilà pourquoi, elle est assimilée à du dopage et interdite dans les compétitions sportives). La solution, pour s’en procurer est de faire de l’exercice physique ou de jeûner quelques heures.
  • Accélération de votre métabolisme. Quand vous jeûnez, vous réduisez les niveaux d’insuline tout en augmentant ceux de l’hormone de croissance. Cela a pour effet d’accélérer le métabolisme de 3,6 et 14%**. Vous dépensez plus d’énergie dans la journée.
  • Production d’antioxydants qui contrent vos radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré de vos cellules. Vous produisez plus d’énergie et vous résistez mieux au stress oxydatif.
  • Le système immunitaire renouvelé (situé à 80% dans nos intestins). Un jeûne renforce vos cellules saines et affaiblissent les moins saines, notamment les cellules cancéreuses.
  • Votre cerveau est boosté. En restriction calorique, vos cellules sont dans une situation de manque contrôlée et deviennent plus efficaces à gérer le stress. D’où ce sentiment de clairvoyance bien connu des jeûneurs.

*Mattson MP, Longo VD, Harvie M. : Impact of intermittent fasting on health and disease processes. Ageing Res Rev. 2016 Oct 31. pii: S1568-1637(16)30251-3. doi: 10.1016/j.arr.2016.10.005.
**D’après JB Rives auteur de Fasting aux éditions Thierry Souccar.

Pour aller plus loin : https://lauraazenard.fr/2017/01/20/le-jeune-est-anti-inflammatoire/

Partager sur Facebook Publié le 2 décembre 2020 par Laura Azenard.

62 commentaires

  • Fabienne

    Bonjour,
    J’ai testé le jeûne intermittant mais au bout de quelques jours j’ai commencé à avoir des douleurs à l’estomac, je précise que j’ai une gastrite chronique

    • Sylvie

      J’ai eu des symptômes aigus de gastrites qui se sont réglés à 70 % en prenant un supplément de zinc de bonne qualité.
      Ça été vraiment impressionnant et j’ai pu éviter de prendre des médicaments.
      Il semble que le zinc aide un clapet de l’estomac à se refermer et à ne pas laisser l’acidité d’évacuer de l’estomac.
      Ça été miraculeux pour moi qui souffrait depuis des mois.

      • Laura Azenard

        Le zinc est essentiel et nous en manquons souvent. A doser avant de se supplémenter.

      • Alain

        Bonjour merci pour cette info je peux vous demander quel marque de Zinc vous prenez merci

    • Roxane

      Bonjour
      J’ai commencé il y’a deux semaines et au bout de 5 jours pareil douleurs d’estomac nocturnes ! Il s’avère que j’ai une gastrite, le médecin m’a donné un petit traitement et m’a dit que je pouvais continuer le jeûne que cela peut arriver au début mais que ce mode d’alimentation est bien !
      En tout cas, à part ce petit désagrément j’en suis satisfaite , pas de faim pendant le jeûne !!! Je n’en reviens pas comme on peut résister !!!!
      J’attends la perte de poids suis impatiente de décoller !!!!!

  • Sylvie

    J’ai commencé le jeûne intermittent il y a deux mois. Je ne mange que le soir, et bois toute la journée, eau, un peu de café (diminué par 5 ma dose quotidienne), du thé, des mélanges gingembre/citron. Si la fringale devient trop forte, je mange une pomme vers 13 h et fais en sorte de m’occuper l’esprit et de m’éloigner des garde- manger de la maison !

    J’ai retrouvé une énergie extraordinaire, je gagne bien deux heures de temps entre la préparation du repas du midi, vaisselle, petite sieste de digestion… Je fais des économies non négligeables, me fais plaisir le soir avec de bons petits plats sans culpabiliser (maison bien sûr) et … j’ai perdu 5 kg en deux mois (y compris pendant la période des fêtes, où bien entendu, il y a eu quelques extras). J’ai repris la marche quotidienne.
    Je ne peux que recommander ce jeûne intermittent.

    • Laura Azenard

      Merci Sylvie de ce partage d’expérience.

    • lc

      Rien à ajouter. C’est exactement ça !

  • Bonsoir Laura,

    Vous devez ne plus vous souvenir de moi, car depuis 2015 ou je vous avais découvert grace a votre livre et quelques échanges sur vos stages en Inde etc….il y a bien du temps qui est passer .

    Je serai bref, cette fois-ci, car recevant vos newsletter depuis plus de 2 ans désormais, je lis ce qui m’ intéresse le plus et ce jour 4 articles sur le Jeune. J’ ai commencé le Jeune intermittent depuis 2 semaines. Voici ma façon de procéder: le matin, je prend ensemble mon petit déjeuner et diner entre 10/11H. Ceci sans café – chicorée qui est supprimer totalement depuis 2 mois, a la place je prend un mélange a base de café vert + guarana + grenade + ginseng. Très cher ( + de 17 Euros la boite de 180 gr. ) mais mon café est plus tonique et sans effets secondaires. Je ne remange pas avant 17H ou je soupe de façon légère et suffisamment décalé pour avoir mes 5 a 6H de digestion avant le coucher. Voila, pour le moment que pourrais-je améliorer ?

    Je vous précise que je pèse 87/88 kilos pour 1,72 mètres donc mon IMC est au alentour de 36 ( de mémoire ) et je sais que mon poids de forme est de 77/78 kilos. Que me conseillez vous de faire pour perdre ces 10 kilos et supprimer la graisse autour du ventre dans un délai de 3 a 6 mois ?

    J’ espère avoir votre réponse et si nous pouvions reprendre nos échanges; dites moi sur quel support vous le préféreriez ? A plus dans les prochains jours……

    Bien a vous . VICTOR

    • Laura Azenard

      Je me souviens bien de vous Victor ;). Impossible de vous répondre ainsi avec si peu d’éléments et sans vous connaitre. Il faudrait faire un bilan vitalité et hygiène alimentaire avec un thérapeute. Selon votre ville, je peux vous en conseiller un.

  • Laurence

    Bonjour Laura, le jeûne intermittent est il possible lorsqu’on souffre d’une maladie chronique? Je suis atteinte du lupus systémique disséminé et prends également des médicaments.

    D’autre part, pourriez vous svp me dire sur combien de jours le jeûne intermittent devrait se faire, à quelle fréquence sur l’année et si certaines précautions sont à prendre durant ce dernier (peut on vaquer à ses occupations comme d’habitude, aller au travail, faire du sport, effectuer les tâches ménagères, etc?

    Merci mille fois de votre réponse!
    Cordialement,
    Laurence

    • Laura Azenard

      Bonjour Laurence, le mieux est de demander conseille à votre médecin, avec un jeûne intermittent ou un jeûne plus long, vous détoxinez. Vous libérer les xénobiotiques. Votre traitement pourrait être donc adapter pour ne pas vous retrouver « inondée ». Mais seul votre médecin peut vous conseiller.

  • Tony

    Bonjour laura,
    Je ne supporte ni le gingembre, ni le piment ni tout ce qui est fort; cela me cause de la fatigue., puis chaque fois que je mange, cette immense fatigue revient comme si mon estomac était atteint… Savez-vous quelle peut-être la cause de cela et pensez-vous que le jeûne puisse régler ce problème?
    Merci

    • Laura Azenard

      C’est que vous n’avez pas la constitution à supporter tous ces réchauffants. Etant donné votre autre message sur vos selles vertes, vous devriez prendre soin de vos intestins.

  • Tony

    Bonjour Laura,

    Soucieux de retrouver une bonne santé j’ai tenter de remplacer le sucre par du miel, or après 3 ou 4 jours de consommation de miel, je commence à avoir une énorme quantité de veines rouges dans les yeux et c’est comme si je devenais fou de nervosité, sans parler de mes selles qui deviennent jaune avec une odeur de vomi. (Désolé pour les détails dégueu..). C’est ainsi chaque fois que je consomme du miel plus de 3 jours. Or, je précise que ce n’est pas une grosse consommation mais l’équivalent d’une grande cuillière par jour, pas plus que cela.

    Auriez-vous une idée de ce qui pourrait causer cela et si le jeûne est un moyen d’arrêter ce problème s’il vous plaît? Merci d’avance

    • Laura Azenard

      Bonjour Tony, pour le miel, je n’ai pas assez d’informations pour vous répondre (quelle quantité, quelle qualité, etc). Mais des selles jaunes peuvent faire penser à un problème pancréatique, une mauvaise assimilation des graisses ou une parasitose intestinale comme une giardiase. Consultez.

  • Rachel

    J’ai commencé un jeûne intermittent depuis deux semaines. Du soir 19h à midi le lendemain, je ne prends que tisanes ou eau, un café d’épeautre le matin avec un peu de lait d’amande sans sucre. Est ce que cette boisson peut géner le processus de jeûne ? J’ai besoin de maigrir ayant mal au hanches, et je sais bien qu’il y a des kilos en trop. Pour le moment je ne sens pas avoir maigri… j’ai pris le petit déjeuner, léger, le samedi matin, pour cause de convivialité… est ce que ce petit accroc est aussi important sur le long terme ? Merci de vos conseils.

    • Laura Azenard

      Bonjour Rachel, le problème ne vient pas tant du lait d’amande mais de votre café d’épeautre qui est torréfié (produits de Maillard). Autant boire que de l’eau pour aider votre organisme à éliminer vos toxines.
      Pour votre poids, il vaut mieux vous faire suivre par un thérapeute qui saura vous accompagner. Votre résistance à la perte de poids peut être causée par un déséquilibre hormonal, une résistance des mitochondries, une porosité intestinale, etc.

  • Ked

    Je suis une femme de 45 ans et cela fait 7 semaines que je pratique le jeûne intermittent, ça n’a pas été très compliqué pour moi car je ne mangeais pratiquement pas grand chose le matin. Par contre je suis très sportive, je cours, je fais du vélo intensif, un peu de fitness et du renforcement musculaire, et bien je n’ai pas perdu un gramme depuis le début de mon protocole, pourtant je mange plutôt sainement, bio et j’evite Les sucres nocifs (gâteau, dessert etc) alors peut être que je mange trop mais je dis qu’avec tout le sport que je fais (pratiquement 5 fois par semaine) le jeûne fonctionnerait …mais rien, nada ! Avez-vous une théorie sur le aut que cela ne fonctionne pas sur moi ?

    • Laura Azenard

      Ne seriez-vous pas à votre poids de forme ?

  • Laura

    Bonjour, est ce que la chicorée pure peut être bu pendant le jeune intermittent? Je vous remercie par avance

    • Laura Azenard

      Oui, mais cela reste des céréales torréfiées sans grand intérêt.;)

  • Magali

    Bonjour Laura,

    Merci pour cette article très interessant !
    Je souhaiterais pratiquer le jeûne intermittent mais en sautant le repas du soir mais je ne sais pas comment calculer à quel heure je dois arrêter de manger

    Pouvez-vous vous me conseiller s’il vous plaît ?

    Merci
    Magali

    • Laura Azenard

      Bonjour Magali,
      Il faudrait idéalement rester minimum 16 heures en jeûne.

  • Alexia

    Bonjour, j’aimerais tester le jeune intermittent pour ses bienfaits pour mon organisme mais je ne sais pas quelle fréquence adopter sachant que je ne souhaite pas maigrir : je mesure 1m59 pour 48kg.
    D’avance merci !
    Alexia

    • Laura Azenard

      Bonjour, il n’y a pas de fréquence type hormis la vôtre. Testez déjà une fois par semaine et voyez ce qui se passe.

  • bonjour, j’ai 64 ans et j’ai commencé le jeune intermittent il y a 6 semaines. Je mange à midi et le soir. Midi, salades diverses, poisson ou viande et légume, 1 produit laitier brebis ou chèvre. Le soir, soupe ou fromage blanc, 2 fruits. J’ai arrêté le fromage sec pour cause de coliques néphrétiques récidivantes. Je bois 2 litres de tisane ou eau par jour. Les 15 premiers jours ont été un peu difficiles car j’avais faim dans la matinée mais j’ai fait des activités diverses pour m’occuper l’esprit. Après 15 jrs, le rythme était pris et depuis plus de sensation de faim. Par contre, le poids a commencé a diminué seulement à partir de la 5ème semaine…Pas de perte de muscle, que de la graisse et la répartition est harmonieuse. Je suis très contente du résultat.
    En résumé, il faut persévérer et comme tout changement dans le rythme de vie, avoir de la volonté.
    Je ne peux que recommander ce jeune car on y perd en poids mais on y gagne en énergie. Courage pour les personnes qui tenteront l’aventure.

  • Lauret Nadine

    Bonjour je souhaite perdre 5 kg j’ai 55 ans et pèse 65kg .Je voudrais faire le jeûne intermittent, le soir plutôt. Je prends un goûter vers 17h, un fruit des noix un petit morceau de pain avec 2 carrés de chocolat noir, puisque je fait du sport.

  • Lovet valerie

    Bonjour Laura,
    Je pratique le jeûne intermittent depuis 6 semaines (16/8) et sur mon corps j ai des resultats spectaculaires, perte de graisses,comme je fais du renforcement musculaire et du fitness a jeûn le matin, je prends du muscle. Peu de resultats sur la balance mais je perds du gras, c edt le principal. Par contre enorme problème j ai de tres grosses difficultés d endormissement le soir, cela va t il passer ? (J en suis a devoir prendre des somnifères ) est ce normal ? Merci

    • Laura Azenard

      Valérie, sans protéines le matin, vous fabriquez peu de mélatonine. J’ai écris plusieurs articles à ce sujet. je vous invite à les lire 😉

  • Manel Chhaider

    Svp je veux savoir les médicaments anti-inflammatoires
    Comme doliprane peut rompre le jeûne ?

    • Laura Azenard

      J’avoue ne pas comprendre votre question.

  • Christelle

    Bonjour,
    Je pratique le jeûne intermittent plusieurs matinées par semaine mais je bois beaucoup de café !
    Je me demandais si le remplacer par des substituts de café tels que la chicorée par ex romperait le jeûne…?
    Merci

    • Laura Azenard

      Tant que vous ne dépassez pas les 200 calories glucidiques, vous restez en cétose.

  • Bertrand

    Bonjour
    Je suis un homme de 62 ans et je pèse 84 kg pour 187 cm. Je fait beaucoup de rando et de ski. Je pratique le jeune intermittent 16/8 en supprimant le repas du soir. Les bienfaits actuels les plus significatifs sont, étant allergique aux pollens, la quasi disparition des symptômes. Je ne prends plus d’antihistaminiques… J’ai aussi perdu du ventre. Mon obsession n’est pas la perte de poids. Je voudrait savoir en pratique comment faire ce jeûne intermittent. Je le fais actuellement 2 à 3 fois par semaine. Je n’ai pas de souci particulier pour le faire. Mais, doit-on le faire tous les jours ? Un jour sur deux ? Toute l’année ? Mon but étant de garder la forme, prévenir ma santé et vivre le mieux possible et, bien sûr, le plus longtemps possible …
    Merci à vous et bonne journée

    • Laura Azenard

      Bonjour, il n’y a pas de règles. A vous de sentir ce qui vous convient mieux. Vous faites déjà ce que j’invite à adopter en matière de jeûne intermittent : vous supprimez le soir et non le matin qui reste pour moi très important, notamment pour apporter des protéines (animales ou végétales).

    • Laura Azenard

      Bonjour Bertrand, il n’y a pas de règles. A vous de sentir ce qui vous va le mieux.

  • yuting cai

    Bonjour,

    Cela fait 5 semaines je pratique le jeûne tous les jours, mais je me sens faible et j’ai souvent des gaze le soir ( je suis végétarienne). est ce que cela. veut dire que le. jeune ne me. convient pas? merci

    • Laura Azenard

      Effectivement, vous avez raison de vous écouter. Le jeûne ne convient pas à toutes les constitutions.

  • amira

    Bonjour Laura, j’ai de l’arthrose et ca fait maintinrent 3 mois que je suis le régime hypo toxique. Je veux savoir si le jeune va m’aider a améliorer ma santé. Pour le moment je n’arrive pas a marcher et a me mettre debout plus de 20 minute. Je veux savoir, SVP. a partir de combien de temps a peu près qu’on peut avoir des résultats.

    • Laura Azenard

      Bonjour Amira, je vous invite à lire mes autres articles sur le jeûne et notamment celui sur l’inflammation 😉

  • Goubin Lena

    Bonjour Laura ,
    Je fais du jeûne intermittent depuis mars . Pas de petits déjeuners . Difficile la première semaine mais je me suis habituée . Pas de perte de poids et footing un jour sur deux de très bonne heure .
    Je pense continuer ce rythme .

  • Estelle

    Bonjour Laura,
    Depuis toutes ces années où je te suis, voici ma routine :
    Petit dej vers 8 h : 2 œufs mollets / avocat avec mélanges d’huiles oméga 3 / une petite poignée d’oleagijeux.
    Déjeuner : légumes / protéines végétales
    18 h : ( ce serait mieux à 17 h, mais impossible dans mon emploi du temps) : 1 fruits frais / fruits secs/ un peu oléagineux / par fois 1 petit pain essène.
    Il me manque une place pour les céréales… que je prends de tps en tps à midi 2x/ semaine, avec légumineuses pour les protéines végétales en alternance avec les protéines soja. Car le soir je ne mange pas après mes fruits de 18 h .
    Je garde la ligne. Et du tps le soir car je rentre tard : 19 h

    • Laura Azenard

      Merci Estelle de ton retour. 😉

  • Gohard

    Bonjour,
    Je pratique le jeûne intermittent depuis 1 an et beaucoup de choses ont changé dans ma vie. J’ai perdu 10 kg, j’ai beaucoup plus d’énergie et de créativité et mes soucis de santé ont disparu ! Parfois lorsque je suis obligée d’avancer mon repas du midi par obligation, je fais donc moins de 16 h de jeûne, je n’ai pas faim… Mon corps s’est réellement habitué à ce fonctionnement et je ne pourrai plus faire autrement !

  • Chaeve

    Bonjour,

    Je viens tout juste de commencer le jeûne intermittent 18-6 via une appli. Je suis assez surprise de si bien tenir le coup (sans doute grâce à mes réserves).
    Je m’interroge sur ce qu’il convient de manger quand je suis hors jeûne et surtout ce qu’il convient de ne surtout pas manger.
    Merci par avance de votre réponse,

    • Laura Azenard

      Bonjour, mon prochain livre vous expliquera tout ;). Sinon, vous trouverez d’autres articles sur mon site sur ce sujet.

  • Jeanne

    Bonjour Laura
    Je pratique le jeûne intermittent le matin et je m’en trouve très bien
    Je fais attention à mon alimentation et je ne bois pas d’alcool (je n’aime pas le goût)
    Je fais une activité physique 3 fois par semaine et j’ai une belle vie. Je viens d’avoir 70 ans et on m’en donne moins
    Quelle ne fut pas ma surprise lors d’un contrôle sanguin de découvrir un taux de gamma gt trois fois supérieur à la normale ! Même le médecin est étonné
    On va refaire le contrôle ce mois ci
    Je pense que ce problème vient d’un antibiotique que j’ai pris pour une infection dentaire il y a quelques mois et qui m’a donné des douleurs insupportables au niveau digestif..
    Comment faire pour enlever ce « poison » de mon foie de façon naturelle ?
    Merci beaucoup

    • Laura Azenard

      Bonjour, des compléments, des synergies de plantes peuvent vous y aider (Nutridetox de Bionutrics par exemple). Vérifiez les contre-indications et vérifiez également de ne pas terminer vos repas par des fruits.

  • Mims14

    Bonjour à tous.
    J’ai commencé le jeûn intermittent il y a maintenant 1 semaine. Je ne mange que le soir. Je mange équilibré mais je m’autorise un petit plaisir pour le dessert. La journée je ne mange rien du tout. Je bois 2L d’eau, 2 tasses de café et rien d’autre. Je fais également 30 minutes de sport et j’ai perdu 3 kg. J’ai toujours abandonné mes « régimes » mais le jeûn intermittent est vraiment génial. Il motive vraiment lorsqu’on monte sur la balance. Je ne peux que recommander mais il faut avoir le mental pour ne pas succomber les premiers jours lorsqu’on passe devant les viennoiserie, les bonbons,… Mais on s’y fait croyez moi.

  • Muriel

    Bonjour,
    Je voudrais savoir s’il est possible de boire de la chicorée en poudre le matin lorsqu’on fait un jeun intermittent en sautant le petit déjeuner. Merci

    • Laura Azenard

      Vous pouvez mais l’idéal est de ne rien prendre, hormis de l’eau.

  • Joelle

    Bonjour
    Nous faisons un jeûne intermittent mon mari et moi depuis 4mois…petit dejeuner bien fourni,dejeuner vers 1h30 puis plus rien jusqu au lendemain matin..nous etions en surpoids…nous avons perdus 9kg et personnellement j ai perdu 11cm de tour de taille, nous sommes en pleine forme..nous mangeons de tout…pas de frustation….

    • Laura Azenard

      Merci de votre retour. Le jeûne intermittent le soir est celui que je préfère.

  • LAURA

    Bonjour,
    En faisant le jeûne intermittent le soir, que peut-on boire le matin ? par exemple tisane, infusion ?
    Merci de votre retour, bonne journée.

    • Laura Azenard

      Oui, vous pouvez boire ce que vous voulez sauf des glucides.

  • ROUSSEL

    Bonjour,

    Ayant des le colon irritable une hernie hiatale et des douleurs sciatique sacro illiaque ayant le ventre sans cesse gonflés est ce que le jeune intermittent peut remedier à toutes ses douleurs chroniques inflamation ariticulaires raideur ballonnements ectera ? cela fait une semaine que j’ai commencer le jeune intermittent et teste les effets à long terme afin de voir si il y a une amélioriation des douleurs chroniques qui ce sont bien installés depuis plusieurs années, pensez vous à une regeneration avec le jeune intermittent sur tout ses symptomes ? merci en vous souhaitant un très bon week end Irène ROUSSEL

    • Laura Azenard

      Nous sommes tous différents mais oui le jeûne (et le jeûne intermittent avec plus de patience) peut restaurer les jonctions, améliorer la santé du microbiote et atténuer les douleurs inflammatoires. Dommage que vous ayez loupé ma conférence sur le sujet. Ouvrez l’œil, je vais en programmer d’autres bientôt 😉

  • Catherine

    Bonjour,
    Merci pour votre site, qui est une très bonne source de renseignement !
    Je viens de commencer le jeune intermittent (cela fait 11 jours maintenant) et j’ai supprimé le petit déjeuner (plus facile pour moi).
    J’ai encore un peu faim le matin, est-ce normal ?
    Une autre question qui me taraude, est-ce que les compléments alimentaires du matin rompent le jeune (je prends de l’onagre).
    par avance merci à vous
    belle fin de semaine
    Cordialement,
    Catherine

    • Laura Azenard

      Merci beaucoup et bon jeûne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.