Contrairement à l’os qui possède des propriétés de cicatrisation importante, le cartilage ni innervé, ni vascularisé se régénère et cicatrise plus difficilement. Mais il n’est pas un bout de caoutchouc pour autant.

La médecine officielle prétend qu’il est impossible de régénérer le cartilage. Ce n’est pas l’avis de Thomas Went, Pete Egoscue et de certains médecins du sport qui observent une augmentation de la densité du cartilage. Evidement, il faut qu’il en reste pour se régénérer. 

Des chercheurs américains de l’Université Duke Health* ont découvert que contrairement aux idées reçues, le cartilage dispose d’une capacité de régénération plus élevée que ce qu’on imagine grâce à un processus similaire à celui observé chez les salamandres et les poissons zèbres qui régénèrent leurs membres. Devant les hypothétiques greffes de chondrocytes articulaires ou naseaux et les injections de cellules souches mésenchymateuses, la découverte de présence active de microARN, enzymes qui régulent l’expression des gènes chez les animaux qui peuvent « réparer » leurs membres, leurs nageoires ou leur queue est la plus prometteuse. Il n’y a plus qu’à déterminer les régulateurs qui nous manquent par rapport aux salamandres.

La pilule magique n’arrive pas pour autant. D’une part, penser à la seule régénération du cartilage ne suffit pas. Les articulations relèvent d’une architecture complexe faite également d’os, de ligaments, de tissus spécifiques qui peuvent être également mis à mal en cas d’arthrose, Et d’autre part, résumer l’arthrose à une affaire de cartilages ne fonctionne qu’à court terme. Il faut s’attaquer aux causes de l’arthrose, aux facteurs ayant déclenché la maladie.

Voilà tout le bienfondé de l’approche holistique de la naturopathie et de l’Ayurveda que j’aime tant. Elles ne sont pas meilleures mais complémentaires à celle proposée par les allopathes, de plus en plus nombreux à saisir la nuance.

Et pour finir, la prévention reste de mise.

*Ming-Feng H et al. Analysis of “Old” Proteins Unmasks Dynamic Gradient of Cartilage Turnover in Human Limbs. Science Advances, vol. 5, no 10, octobre 2019, p. eaax3203. advances.sciencemag.org, doi:10.1126/sciadv.aax3203.

Pour aller plus loin :
L’arthrose et hydratation
L’hydrotomie percutanée 

Partager sur Facebook Publié le 7 avril 2022 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.