La chondroïtine et l'arthrose : l'alliée naturelle du cartilage

La glucosamine et la chondroïtine sont connues pour leurs propriétés articulaires. Elles sont considérées comme des alliées naturelles de votre cartilage. Voyons comment ces chondro- protecteurs peuvent vous aider en cas de d'arthrose.


Votre cartilage est constitué d’eau, de chondrocytes, de collagène et de protéoglycanes, sortes de pièges à eau de vos tissus cartilagineux constitués notamment de glucosamine et de chondroïtine.

Les protéoglycanes absorbent et rejettent la liquide synovial contenu dans votre articulation. Ils agissent contre l’inflammation, protègent et stimulent le cartilage. Avec l’âge, l’organisme produit de moins en moins de glucosamine et de chondroïtine. En effet, dans l’arthrose, et probablement bien avant son déclenchement, les cellules ne disposent plus, du fait de l’inflammation, des outils biochimiques nécessaires pour transformer le glucose en N-acétyl-glucosamine et en N-acétyl-galactosamine, les deux types de sucres qui composent les protéoglycanes. L’arthrose s’installe. Il faut donc tricher et trouver ces deux molécules ailleurs.

Les suppléments de glucosamine et de chondroïtine fournissent deux substances naturelles qui vont épargner aux chondrocytes la tâche devenue quasi impossible de fabriquer du cartilage à partir du glucose. En apportant des compléments « tout prêts » comme la glucosamine et la chondroïtine, la difficulté est contournée et on permet aux cellules, de se remettre à synthétiser du cartilage.

La glucosamine est extraite du cartilage de requin ou fabriquée à partir d’une substance organique appelée chitine extraite de la carapace des crustacés (crevettes, langoustines, crabes ou homards). La glucosamine synthétique ou marine est similaire à celle qui est naturellement produite dans votre organisme par les chondrocytes et a pour effet d’augmenter l’action lubrifiante du liquide synovial et de ralentir la dégradation de votre cartilage. Elle a également des propriétés anti-inflammatoires.

La chondroïtine de synthèse est fabriquée à partir de cartilage de bovins. Elle est moins populaire que la glucosamine car d’une part elle est plus chère et d’autre part les études prouvant son efficacité sont moins nombreuses.

Complémentez-vous pendant trois mois au minimum pour espérer voir un bénéfice, puis faites une pause d’un mois et recommencer deux mois. Au-delà de six mois de traitement, si aucun effet positif n’est enregistré, mieux vaut garder son argent pour autre chose.

Associer les chondro-protecteurs à d’autres composés, comme à du MSN (méthyle sulfonyte méthane) qui de par sa teneur en souffre a une action antiinflammatoire au niveau du cartilage articulaire ou/et à du silicium présent dans les fibres de collagène potentialiseraient leurs effets.

 

Partager sur Facebook Publié le 7 juin 2022 par Laura.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.