Arthrose à 30 ou 40 ans, Comment bien vivre avec ?

Bien sûr, que le vieillissement joue un rôle important. Seulement 3 % de la population des moins de 45 ans sont touchés par l’arthrose, 65 % après 65 ans et 80 % au-delà de 80 ans. Le temps qui passe entraine une baisse de la production de votre cartilage donc de sa régénération, et donc une usure naturelle de votre articulation.

En vieillissant, votre cartilage est moins apte à résister aux agressions. Mais le vieillissement n’est pas la seule cause du déclenchement de l’arthrose. Mais quand elle est détectée chez des personnes plus jeunes, l’arthrose serait plutôt liée à d’autres facteurs comme des traumatismes, des maladies, des opérations de l’articulation, un manque d’exercice ou du surpoids. L’arthrose peut se manifester dès l’âge de 20, 30, 40 ans ou 50 ans.

  • Le surpoids et l’obésité : Le facteur poids est non négociable. Plus vous pesez lourd et plus vous risquez de souffrir d’une arthrose du genou. Si vous souhaitez minimiser ce risque et que vous êtes en surpoids à 20 ans, vous savez ce qui vous reste à faire. Si vous avez 30 ans et que vous êtes déjà rongé par l’arthrose, plus vous faites l’autruche et plus vite les lésions de vos articulations évolueront.
  • L’hérédité : Pour les arthroses de la main et du genou, des liens génétiques ont été prouvés. Vous avez 40 ans et vos mains grincent, sondez votre famille et adoptez une hygiène de vie préventive.
  • L’activité professionnelle : Les professions obligeant à porter des charges lourdes ou à faire de façon répétée des flexions du genou sont du pain béni pour l’arthrose. Si vous avez 20 ans et que vous souhaitez vous diriger vers un métier exigeant physiquement ou si vous avez 50 ans et que vous pensez à une reconversion, réfléchissez à comment vous allez vous ménager. Les reconversions dans le bien-être sont tendance : méfiez-vous de la pratique de massages physiquement engagée.
  • L’activité sportive intensive ou le surmenage articulaire : Le No pain- No gain malmène les articulations. Même si vous avez que 20 ou 30 ans, les Biking, Jumping, Body-Attack, Body Combat, CrossFit pratiqués intensivement et de façon répétée, comme les sports qui nécessitent des contre-appuis et des rotations (foot, rugby, boxe, danse, etc.) finissent par être dangereux et feront le bonheur de votre rhumatologue plus tard.
  • Les articulations déjà abîmées : Il suffit d’une fracture, d’une luxation, d’une entorse ou d’une anomalie congénitale, et vos articulations ne travaillent pas comme il le faudrait. Les pressions sont mal réparties, elles deviennent trop fortes à certains endroits, trop faibles à d’autres. De plus, en cas d’entorse grave, il y a souvent une inflammation chronique au cours de laquelle le cartilage est peu à peu « digéré », souvent sur plusieurs dizaines d’années ; ce qui explique que beaucoup d’anciens pratiquants de sports de contact (comme le rugby) ayant été opérés pour des entorses à 40 ans (souvent du genou) sont touchés par l’arthrose à 50 ans.
  • Les maladies : Il existe malheureusement des maladies qui affectent le cartilage et augmentent les risques d’arthrose comme des maladies génétiques qui fragilisent les composants du cartilage, des maladies auto-immunes qui touchent d’autres tissus de l’articulation et qui se feront ressentir indirectement sur le cartilage : maladies de l’os sous-chondral et maladies de la membrane synoviale comme la polyarthrite rhumatoïde qui arrive en moyenne autour de 50 ans ou la spondylarthrite qui survient souvent à 30 ans.

L’arthrose ne doit pas se résumer à une maladie de la vieillesse. Et en termes d’accompagnements ou de prises en charge, l’arthrose n’est pas une histoire d’âge mais de degrés. Vous pouvez avoir 30 ans et avoir une arthrose sévère comme vous pouvez avoir 70 ans et avoir une arthrose débutante. Évidement plus vous agissez à ses prémisses, mieux ça fonctionne.

Partager sur Facebook Publié le 1 juillet 2022 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.