Comment soulager l'arthrose : méthodes et traitements naturels

Mon combat contre l'arthrose à titre personnel a nourri mon projet de reconversion professionnelle. Devenue naturopathe, j'ai souhaité faire de l'arthrose ma spécialité. Installée depuis une petite dizaine d'années maintenant, la question que j'entends le plus souvent en cabinet  est : "Comment faire si je ne veux pas prendre des antiinflammatoires toute ma vie? ". Voilà mes solutions contre l'arthrose.

La première étape en cas d’arthrose est de ne pas laisser la douleur s’installer.

  • La reine des près, ancêtre de l’aspirine, est un antalgique naturel.
  • L’écorce de saule blanc agit sur le trajet de l’information douloureuse.
  • La prêle, riche en minéraux et en silice, renforce les tissus conjonctifs articulaires.

La deuxième étape, calmez l’inflammation.

  • L’harpagophytum et ses harpagosides calment les cytokines pro inflammatoires et renforcent l’activité des chondrocytes en charge de renouveler le cartilage.
  • Les oméga 3, particulièrement ceux d’origine d’animale (jaune des œufs au plat ou à la coque et poissons gras de qualité) renforcent les défenses antiinflammatoires.
  • La boswellia joue sur l’inflammation et également sur la circulation sanguine ce qui permet à ses principes actifs, d’être plus rapidement disponibles.

La troisième étape, nettoyez le cartilage :

  • Le cassis favorise l’élimination des acides métaboliques, notamment de l’acide urique, ennemi du cartilage.
  • La vergerette du Canada soulage les douleurs inflammatoires et nettoie également les articulations.
  • Le frêne possède les trois vertus recherchées : il est antalgique, antiinflammatoire et diurétique. Il stimule l’élimination de l’acide uriques et oxalique.
  • L’ortie est détoxinant et reminéralisante.

Et pour finir, soutenez votre cartilage :

  • La chondroïtine, associée à la glucosamine, au MSN (méthyl-sulfonyl-méthane) et au collagène améliore la distribution du liquide synovial, lubrifiant des articulations.

Toutes ces aides sont anti-symptomatiques. Elles répondent à un besoin. Mais la naturopathie est une approche holistique. Il n’y a pas que le symptôme à prendre en compte mais également la cause, et ensuite la cause de la cause. L’arthrose n’est pas qu’une affaire de cartilage. Il convient de travailler sur ce qui la favorisée. Est-elle en lien avec votre santé intestinale, votre santé hépatique, votre équilibre acido-basique, votre santé émotionnelle, vos habitudes de vie, votre environnement, etc. ?

Et quelle que soit l’orientation choisie, le complément porte bien son nom, il ne fait que compléter un bol alimentaire qui doit être lui aussi antiinflammatoire et minéralisant.

Pour aller plus loin :
L’arthrose et l’alimentation anti inflammatoire : que manger en cas d’arthrose

Partager sur Facebook Publié le 7 juin 2022 par Laura.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.