La vitamine C et l’arthrose

La vitamine C, dont le nom chimique est l’acide ascorbique, est une vitamine  hydrosoluble au  fort  pouvoir antioxydant. Elle est indispensable à la formation des fibres de collagènes contenues dans les parois des vaisseaux, le derme, les tendons et ligaments… et le cartilage.

L’utilisation  de  la vitamine C  dans  l’arthrose est  due  à  son  rôle  dans  la fabrication de collagène, ensemble de protéines, essentiel à la formation du cartilage et de l’os.  Le collagène forme le tissu conjonctif sur lequel se déposent les minéraux et en particulier le calcium, qui va former nos os, nos dents, notre cartilage… Sans vitamine C, notre corps est incapable de fabriquer du collagène.

Elle  stimule  le  métabolisme des  chondrocytes, cellules en charge du renouvellement de notre cartilage  et  permet  la synthèse  des  protéoglycanes, les pièges à eaux de notre liquide synoviale, notre « lubrifiant à articulations ». Les chondrocytes et les protéoglycanes sont les  principaux  constituants  du  cartilage.

Lorsque nous manquons de vitamine C, notre corps fabrique moins de collagène et le collagène qu’il fabrique manque de solidité. Malgré sa présence dans bon nombre d’aliments, nous atteignons rarement les Apports Journaliers Recommandés. La vitamine C est très sensible au mode de stockage et à l’exposition à l’oxygène. Elle est altérée par la chaleur, les ultraviolets et le temps. Si vous souffrez d’arthrose et que vous avez du mal avec les fruits et les légumes décrudits, la supplémentation en vitamine C est une piste intéressante. L’action de la vitamine C sur  la  synthèse  de  collagène chez des patients souffrant d’arthrose a été démontrée à travers de multiples études[1].

Les doses recommandées sont sujet à controverse. Il y a d’un côté la théorie de Linus Pauling, qui a popularisé l’utilisation de la vitamine C dans les années 60 et de ses mégadoses de 6 à 18 g par jour. Et de l’autre, la règlementation française autorise une quantité maximale d’apport de 180 mg par jour de vitamine C pour les compléments alimentaires, partant du principe que :

  • Une consommation quotidienne de fruits et légumes procure environ 200 mg de vitamine C.
  • Nos besoins quotidiens sont de 400 mg par jour.
  • Un apport d’au moins 110 mg de vitamine C est nécessaire pour la synthèse de collagène.
  • L’absorption de la vitamine C est saturable et le pourcentage absorbé diminue avec la dose. Après une prise de 1 g et de 5 g, l’absorption est respectivement de 75% et de 20%. C’est pourquoi, certains compléments alimentaires renferment en plus des flavonoïdes qui augmentent l’absorption de la vitamine C (à la condition d’être supérieures à 60 mg par comprimé ou capsule[2]). Aujourd’hui, de plus en plus de fabricants utilisent l’acérola ou l’églantier, très riches en vitamine C et en flavonoïdes.

Il est conseillé de fractionner la dose de vitamine C en plusieurs prises par jour et de la prendre plutôt au milieu du repas pour limiter les effets digestifs. Il est préférable également de la prendre par cure pour des doses supérieures à 120 mg par jour.

[1] Altindag O, Erel O, et al. Increased oxidative stress and its relation with collagen metabolism in knee osteoarthritis. Rheumatol Int. Février 2007, Vol. 27, 4, pp. 339- 44.

[2] http://www.pharmacorama.com/pharmacologie/medicaments-vitamines/acide-ascorbique-vitamine-c/

Partager sur Facebook Publié le 4 janvier 2017 par Laura Azenard.

8 commentaires

  • GRIT olive 5 février 2017 à 19 h 30 min

    je viens de lire votre livre et je constate que vous ne parlez pas des cures thermales, j’envisage d’en faire une au mois d’ avril,par contre je suis suivie par un naturopathe et malgré tous les conseils que je suis a la lettre je n’ai aucune amélioration de l’arthrose dont je souffre depuis 6ans, j’ai 71 ans.

    • laura 8 février 2017 à 15 h 06 min

      Je n’aborde pas les cures thermales car j’ai préféré voir ce qui se passait du coté de la médecine ayurvédique et de leurs cures. J’aime l’idée de percevoir un malade comme un individu dans sa globalité et ne pas se concentrer uniquement sur un symptôme. Mais bien sûr, les cures thermales améliorent le quotidien de bon nombre d’arthrosiques. Concernant vos douleurs récurrentes et votre parcours, n’hésitez pas à me contacter que l’on puisse échanger.

  • Marie-Claire 8 juin 2017 à 15 h 46 min

    Bonjour LAURA
    Pour ma part je trouve la formule ATRICULATIONS chez CELL’INNOV intéressante dans sa composition. Je souffre de ma cheville gauche irradiée à la naissance (j’ai 65 ans). J’ai 5 points d’arthrose évolutive sévère et la marche et station debout me sont pénibles ou très douloureuses depuis mon grave accident de ski à 15 ans. Je refuse la prothèse de cheville car cette jambe a été opérée 5 fois mais je marche !!!! J’ai le cuit vapeur de MARION KAPLAN, je suis l »alimentation SEIGNALET et je ne ne prends plus qu’un 1gr 500 de PARACETAMOL au quotidien (j’ai réussi à diminuer de moitié). Mon objectif ne plus en prendre …. et puis je prends le SILICIUM ORGANIQUE de Loïc le Ribaut depuis deux ans au moins. Pour info j’ai déjà eu 18 opérations !!!! (Une à coeur ouvert il y a 10 ans pour double malformation cardiaque !!!!!! Syncopes, maux de tête, AVC ….) j’ai une pathologie auto immune que je gère au mieux et incroyable il y a des jours où JENE SOUFFRE PLUS !!!!! Cela change la vie et je remarque que je suis moins sensible aux bruits depuis …. HEUREUSEMENT j’ai découvert l’avrion et un an après mon opération à coeur ouvert je faisais 10km en skiff: rien que du bonheur quand la marche et station debout sont douloureuses depuis si longtemps. Conclusion: LA VIE EST BELLE. J’espère un jour faire un stage avec vous. Pour mes 65 ans fin juillet j’ai demandé à mes enfants et mari de coeur : un vélo électrique pliant: le rêve pour moi, je vais pouvoir bouger !!!!!

  • eva 17 juin 2017 à 12 h 41 min

    Bonjour, pour l’instant, la seule chose qui soulage mes douleurs c’est la cure thermale, et j’ai la chance de vivre pas loin de lieux de cure. J’ai également changé mon mode d’alimentation et repris des activités physiques alors qu’au début on me disait de ne plus faire de sport. Bref, on entend tout et son contraire.

    • laura 18 juin 2017 à 9 h 54 min

      Bravo Eva, continuez à prendre soin de vous. Merci de votre partage.

  • Paqueteau Danielle 5 août 2017 à 16 h 14 min

    Je souhaiterais avoir votre opinion concernant l’Argousier et sa valeur en vitamine C. Merci

    • laura 6 septembre 2017 à 7 h 52 min

      Bonjour Danielle,
      Je suis désolée de ma réponse tardive, je me suis coupée du monde cet été pour étudier. L’argousier a une teneur en vitamine C de 500 à 900mg pour 100g de fruits, soit en moyenne 20 fois plus de vitamine C que dans l’orange ! Qui est renforcée par la présence de flavonoïdes. Voilà pourquoi, on dit de lui que c’est un  » super fruit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *