Les carences alimentaires

Les carences légères sont fréquentes en France. Elles peuvent être dues à une alimentation pas assez variée et équilibrée, à la disparition d'un aliment de votre assiette (régime) ou lorsqu'il contient des anti-aliments naturels ou toxiques comme les sulfites qui détruisent notamment la thiamine (B1), à une malabsorption lorsque vos enzymes fonctionnent mal ou lorsque votre intestin grêle est malade, ou à un défaut d’assimilation quand un nutriment absorbé est mal utilisé par votre métabolisme.

Chaque carence peut avoir des conséquences plus ou moins graves en fonction du nutriment en question et de la durée du manque.

  • La carence en fer est la plus courante. Elle provoque plusieurs symptômes : grosses fatigues, maux de tête, chute de cheveux, frilosité, retard de croissance, manque de concentration et de tonus musculaire. Consommez de la viande rouge (de temps en temps), le jaune d’œuf, les légumes verts feuillus, les palourdes, les huîtres, les moules, la laitue de mer ou encore la spiruline.
  • La carence en vitamine C est également très répandue (encore plus chez les fumeurs et les grands sportifs). Elle donne des saignements de gencives et surtout une immense fatigue. Elle est présente dans tous les fruits et légumes mais elle est très fragile d’où l’intérêt d’une cure une fois par an.
  • La carence en calcium touche essentiellement les femmes en ménopause et les seniors. Elle génère une insuffisance et affaiblissement de la masse osseuse (ostéoporose), des arythmies cardiaques. Consommez les sardines à l’huile avec arrêtes, le persil, le cresson, les épinards, les amandes, les choux de Bruxelles, les brocolis.
  • Les carences en vitamine B1 et B6 concerne 60% des hommes et 40% des femmes surtout si elles prennent la pilule. Ces deux vitamines permettent de résister au stress, de produire de l’énergie et de faire fonctionner votre cerveau. Leur manque génère des lésions nerveuses et musculaires ainsi que de problèmes cardiaques. Vous les trouvez dans les légumes, les fruits, les oléagineux, les céréales et légumineuses complètes et les champignons.
  • La carence en magnésium est souvent négligée alors qu’elle touche 23% des femmes et 18% des hommes en France. Le fonctionnement du magnésium est lié aux vitamines B. Son manque amplifie le stress, la fatigue, les crampes musculaires et les dépendances. On le retrouve dans les fruits de mer, les poissons, les mollusques ou encore les fruits à coque, les amandes, la spiruline, les noix et noisettes et le fameux chocolat.
  • La carence de vitamine D concerne plus de 50% de la population. Cette vitamine joue un rôle important sur la santé osseuse, la fixation de calcium et le développement des os et des dents. En manquer provoque un retard ou un trouble de la croissance osseuse. Vous en trouvez dans les produits laitiers, le saumon ou l’huile de foie de morue et suite à une exposition au soleil d’une vingtaine de minutes par jour.

Pour aller plus loin : https://lauraazenard.fr/2017/01/04/la-vitamine-c-et-larthrose/

Partager sur Facebook Publié le 8 mai 2018 par Laura Azenard.

6 commentaires

  • joly catherine

    Bonjour Laura, j’ai lu votre premier livre et commandé le second que j’attends avec impatience ! j’ai de l’arthrose aux genoux (surtout un), aux lombaires et un peu aux cervicales! je ne mange ni viande ni laitage et très peu de gluten depuis 4 ans !!! cela m’a permis d’être bien soulagée de mon arthrose et des mes cystites à répétitions ( je n’en fait presque plus ) avec aussi une cure de curcuma . Je reprends un peu de poisson sur vos conseils, mais je ne préfèrerais pas! comment combler ce manque ? que pensez vous des jus d’herbe d’orge et de blé ? Depuis 1 semaine je me suis mise au jeune intermittent de 16h ! je ne petit déjeune pas !!! c’est un exploit pour moi qui suis plutôt du genre à toujours grignoter , j’espère que cela pourra arrêter les crises que je fais dès que j’oublie les recommandations alimentaires que vous préconisez !!! merci pour tous vos conseils ! j’espère que je pourrais un jour venir faire une cure de jeûne !!!

    • Laura Azenard

      Bonjour Catherine, je vous remercie de votre confiance. Ne pas manger de poissons surtout gras est une erreur. Rien ne vaut les oméga 3 d’origine animale. De la même façon que si vous ne mangez pas de protéines animales, j’espère que vous ne surconsommez pas trop de céréales. Peut-être devriez-vous consulter un naturopathe pour rééquilibrage alimentaire, pour comprendre ces grignotages et ces inflammations. Contre les inflammations, le jeûne est également une belle piste. Intéressez-vous aussi aux travaux de Jean Seignalet.

  • Michael Lasme

    Bonjour Laura Azenard,merci pour les conseils que vous nous donnez. Svp je souffre d’arthrose aux genoux depuis bientôt quatre moi et j’ai besoin de votre aide. Je vous ai même envoyé une invitation sur facebook. Merci

    • Laura Azenard

      Bonjour Michael, il n’existe pas une « potion magique » mais c’est un ensemble qui fonctionne. Adoptez un mode d’alimentation anti-inflammatoire est primordiale : éviction des produits laitiers, du gluten, des cuissons fortes, des viandes rouges, du café, des produits industriels.
      Consommez tous les jours des omégas 3, des antioxydants.
      Pratiquez tous les jours une activité physique comme la marche, le vélo ou la natation, c’est indispensable… même sans résistance, juste pour entrer dans un mécanisme anti-inflammatoire et pour fabriquer de l’acide hyaluronique.
      Rajoutez à cela de la phytothérapie (harpagophytum, ortie, prêle des champs entre autres) et de l’aromathérapie (menthe poivrée, gaulthérie), ainsi que des cataplasmes d’argile.
      Pensez de temps en temps à jeûner ou à faire une mono diète.
      Je vous conseille de vous faire accompagner par un naturopathe. Je peux peut être selon votre ville, vous en conseiller un.
      Lancez-vous et vous verrez que vous réduirez vos douleurs et raideurs.
      Dans vos lectures, intéressez-vous au régime Seignalet, ses travaux sont extraordinaires.
      Et surtout gardez le moral et toute votre énergie pour agir.

  • Océ

    Bonjour, que conseillez vous comme compléments alimentaires pour une femme sous pilule de 4eme génération ? Est-il nécessaire de faire cures et detox pour désengorger le foie travaillant 2x plus pour éliminer les hormones de synthèse ?
    Merci à vous 🙂

    • Laura Azenard

      Bonjour, vous avez raison. Beaucoup de laboratoires comme Copmed, LPEV ou Bionutrics proposent des compléments qui répondent à toutes les phases de la détox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.