La mono diète n’est pas une tendance à la mode mais un véritable allié santé. La restriction calorique permet à votre organisme de se reposer et d'utiliser sa vitalité non plus à digérer mais à se restaurer et à régénérer ses organes et ses tissus. Ainsi votre organisme se nettoie de ses toxines qui l’encrassent.

La mono diète est bénéfique pour soulager les douleurs chroniques telles que celles de l’arthrose mais aussi pour améliorer la digestion, en cas d’allergie ou de surcharge pondérale.

Bref, la mono diète fait globalement du bien.

Comment ça marche ?

Il s’agit pendant un jour par semaine (ou plus selon vos besoins) de digérer un seul aliment au lieu de la bonne vingtaine qui compose nos repas. Votre organisme est alors libéré de l’énergie nécessaire au travail de digestion.
Vos émonctoires, les organes chargés de détoxiner l’organisme (foie, intestins, peau, poumons, reins) vont alors se concentrer sur l’élimination de vos toxines et la régénération de vos cellules. Votre corps est revitalisé !

Comment fait-on ?

Il n’y a pas de préparation particulière. Évitez juste de faire des excès la veille. Ces journées tournent à environ 600 calories et vous avez le choix entre plusieurs options :

  1. Mono diète de fruits : Optez pour des fruits si possible bio, vous pourrez consommer leurs peaux et pépins, concentrés de nutriments et d’antioxydants.
    • La plus connue est la mono diète de raisins pour ses effets antioxydants et revitalisants. Plus la peau du raisin sera foncée, plus sa quantité en antioxydants sera importante.
    • La plus simple est celle de pommes. Elle est pratique et intéressante pour ses effets antioxydants, laxatifs et anti-cholestérol.
    • Celle de cerises sera plus reminéralisante et diurétique
  2. Mono diète de légumes : Les diètes de carottes et de céleris sont les plus courantes.
  3. Mono diète de riz complet : Vous aurez peut-être moins l’impression d’être puni mais cette diète peut être fatigante. Le riz complet est riche en tryptophane, le précurseur de la sérotonine, un messager du cerveau impliqué dans l’humeur, et en mélatonine, l’hormone du sommeil.   
  4. Mono diète de jus : Prenez des jus de fruits ou de légumes si possible préparés « maison » ou/et lacto-fermentés.
  5. Mono diète de rien : 24 h de jeûne.

Pour favoriser l’évacuation de vos toxines, pendant votre mono diète, consommez beaucoup d’eau, d’infusions… le tout sans sucre, sans alcool, sans cigarettes, sans café, sans thé.

Et ça marche ?

Les migraines, la mauvaise haleine, l’urine couleur moutarde et les boutons d’acné qui surviennent souvent durant une mono diète sont autant de signes qu’un nettoyage en profondeur s’opère.

Offrez à votre organisme une petite pause et observez ce qui se passe.

Partager sur Facebook Publié le 23 novembre 2015 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.