À chaque constitution sa vitalité ou sa force vitale. Vous l’avez déjà remarqué, certains ont plus de vitalité que d’autres, c’est ainsi. En naturopathie, cette différence est associée à une classification de biotypes humains.

Lorsque la vitalité est évoquée, les diathèses homéopathiques du Dr Jacques Menestrier sont pertinentes.

  • Une personne en diathèse 1 (D1) a plus la pêche qu’une personne en D4. En D1, vous redoublez d’énergie, de dynamisme, d’optimisme. Vous vivez généralement plus longtemps que les autres car votre système d’élimination fonctionne très bien : vous éliminez vos toxines dès qu’elles se forment, ne leur laissant pas le temps de s’accumuler.
  • En D2, vous présentez une fragilité générale, une faible résistance à l’effort, une fatigue.  progressive s’installe au fur et à mesure que la journée avance.
  • En D3, c’est l’asthénie générale, une impression de vieillissement prématuré avec diminution des capacités intellectuelles, troubles de la mémoire, angoisses qui s’installent.
  • En D4, c’est l’anergie. Vous manquez d’auto-défense et d’immunité.

La bonne nouvelle est qu’il est possible d’évoluer d’une diathèse à une autre.

Pour les scientifiques, la force vitale est liée à l’immunité ou au système immunitaire. Votre vitalité dépend de votre capacité à produire de l’énergie et à l’utiliser. La digestion, la respiration et le sommeil contribuent à produire cette énergie et les activités physiques ou mentales la dissipent. Votre aptitude à éliminer les toxines maintient votre niveau de vitalité. Si vous n’arrivez plus à les éliminer et que le volume d’intoxination est supérieur à votre force vitale, vous vous encrassez, c’est ce qu’on appelle une surcharge humorale.

Vos émonctoires ont leurs préférences : les déchets colloïdaux (ou colles) sont éliminés par la sphère foie/intestins, poumons, le vagin et les glandes sébacées et les déchets cristalloïdes (ou cristaux) par les reins, l’utérus et les glandes sudoripares.

Selon votre constitution, certains émonctoires seront plus sollicités que d’autres et généreront s’ils ne sont pas soutenus des pathologies spécifiques. Le jeûne apporte une pause qui permet à votre système immunitaire de souffler. Le gérontologue Valter Longo affirme que « le corps en jeûne se débarrasse  des parties du système immunitaire abîmées ou âgées et inefficaces ».

La force vitale ne s’arrête pas à une mécanique : pas de vitalité physique sans vitalité psychique. C’est dans les systèmes nerveux et endocriniens que réside votre force vitale et c’est d’elle que vous tenez la capacité de vous auto-guérir, il convient donc de la préserver.

Pour aller plus loin : Jeûne et fonte musculaire

Partager sur Facebook Publié le 17 mai 2021 par Laura Azenard.

2 commentaires

  • Dominique

    Une petite piqouse de motivation au cœur de la préparation alimentaire , ça fait toujours du bien!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.