Le collagène est une substance naturelle très présente dans votre corps, dans votre peau, vos muscles, vos cartilages, vos ligaments, vos tendons et vos os. Il fait office de charpente. Il donne de la souplesse et de la structure aux différents tissus.

Le collagène est réparti en trois catégories. 

  • Le collagène de type I est le plus répandu. Il se situe au niveau de votre peau, de vos tendons et de vos tissus osseux.
  • Le collagène de type II est un des principaux constituants de vos cartilages (jusqu’à 70% du poids du cartilage). Après 40 ans, sa fabrication décline et génère des inconforts articulaires.
  • Le collagène de type III est localisé dans les muscles et dans les parois des vaisseaux sanguins.

Il existe différentes formes de collagène.

  • Le collagène bovin est extrait de la peau des bovins, puis stérilisé puis liquéfié. Il est utilisé par la médecine esthétique. Mais absorbé par votre organisme, ses effets sont temporaires. Le collagène bovin sous forme de poudre est utilisé comme complément alimentaire dans le milieu sportif pour la qualité de ses protéines.
  • Le collagène marin est extrait de résidus généralement des poissons et des crevettes. Sa structure étant plus proche du collagène humain, il est plus facilement absorbé par votre organisme et demeure plus longtemps dans votre corps. Il est donc plus intéressant (et plus couteux) que le collagène bovin, à condition qu’il soit sans OGM et métaux lourds.

En complément alimentaire, le collagène existe sous deux formes.

  • Le collagène natif présente une structure moléculaire complexe. Son poids est élevé et sa biodisponibilité (moins de 1%) est peu intéressante.
  • L’hydrolysat de collagène résulte d’une hydrolyse enzymatique de la gélatine provenant du collagène. Les molécules sont divisées en peptides de collagène. Plus petites, elles sont mieux assimilées (jusqu’à 90%). il est à privilégier.

Quand prendre le collagène marin ?

Le collagène se prend avant le repas quand l’hydrolysat peut être pris pendant le repas. Son dosage (5 à 10 g sont souvent préconisés) est de préférence à fractionner dans la journée : matin et soir. L’associer avec de la vitamine C favorisera son assimilation.

Les personnes souffrant d’insuffisance rénale, les femmes enceintes et allaitantes doivent consulter leur médecin avant de se supplémenter.

Partager sur Facebook Publié le 17 octobre 2021 par Laura Azenard.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.